« Le Prince des Marées », le génie sudiste

53213052_p

J’ai découvert l’univers de Pat Conroy avec « Le Prince des Marées » et je n’ai pas été déçue. Plongé dans le passé de trois frères et soeur élevés entre un père marin-pêcheur ultra violent et destructeur, une mère opportuniste, une grand-mère féministe et un grand-père se prenant pour le christ au fin fond de la Caroline du Sud, le roman est captivant du début à la fin.

L’histoire de cette famille hantée par un secret effroyable est racontée par Tom Wingo, l’ainé de la fratrie, à la psychologue de sa soeur Savannah.
Dépressif chronique, délaissée par sa femme, il est ainsi appelé à New York pour tenter de délivrer cette soeur, poète psychotique et suicidaire, du mal qui la ronge.

Le drame familial se dévoile petit à petit sous nos yeux avec nuance et brio. A la recherche des failles qui ont conduit sa soeur dans la souffrance et le chaos, notre héros se retrouve lui même confronté à son passé douloureux et tente alors de faire le point sur sa propre vie (qu’il s’obstine à gâcher) avec humour et nostalgie, violence et lucidité.

J’ai lu les mille pages que comprend le « Prince des Marées » avec un plaisir non dissimulé car outre l’effeuillage historique et psychologique des protagonistes, le roman nous entraîne dans l’univers sudiste des années 50 cher à quelques grands écrivains dont Tenessee Williams et William Faulkner. Un monde lourd et nauséabond rempli de racisme, un monde poisseux et moite comme les marais qui l’habitent, un monde où le rêve, le romanesque, l’aspiration à un paradis à venir ou perdu sont des leviers inépuisables.

A consommer sans modération.

Le Prince des Marées est un roman écrit par Pat Conroy en 1986.
Le Prince des Marées est aussi un film réalisé par Barbra Streisand en 1992.

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

3 commentaires
  • Liza P. - mai 17, 2010

    Waouh merci pour cette critique! Tout-à-fait le genre d’ambiance dans lesquelles j’aime me plonger 😉

  • luzycalor - mai 17, 2010

    Pas de quoi Liza, j’espère que tu apprécieras cette lecture comme j’ai pu l’apprécier. Bienvenue sur ce blog en tout cas.

  • lilboo - juin 3, 2010

    Je l’ai lu récemment moi aussi et j’ai halluciné car l’auteur a un talent pour tout : pour les dialogues, pour l’humour noir, pour les descriptions poétiques, pour les portraits de personnages, et pour tenir en haline jusqu’à la fin…
    Il est rare de trouver des auteurs aussi complets, je ne saurai même pas en citer un autre à brule-pourpoint…
    Il fait parti de mon top 20 :
    http://bouledegommeetcarresdecrayons.over-blog.com/article-top-20-des-livres-bouleversants-46777412.html

Laisser un commentaire

Festival de l’été

Fil d’infos

Archives