Quand réel et imaginaire se rencontrent

« J’ai besoin de rêver les choses, de créer un monde onirique. Cela me permet de franchir les obstacles ». Le ton est donné à l’exposition « Outremondes » du photographe Jean-François Rauzier. Précurseur de l’assemblage numérique, cet artiste a inventé le concept de « hyperphoto ». Et qu’est-ce que l’hyperphoto me direz-vous? C’est l’assemblage de milliers de clichés pris au téléobjectif pour former une image géante dont chaque partie, chaque plan, offre une netteté optimale et qui fourmille de détails.

Jean-François Rauzier, je ne connaissais pas il y a encore une semaine. C’est en lisant un journal local que j’ai pu découvrir quelques images monumentales de ce photographe de grand talent. Totalement subjuguée par son œuvre intitulée « Evolution », j’ai donc décidé de me rendre au Musée des années 30 à Boulogne où son univers fascinant est à disposition du public tout l’été. Et bien entendu je n’ai pas été déçue!

Evolution – 2009 / Tirage photographique 150×250 cm / © Jean-François Rauzier

« Evolution »
, j’y ai vu la nature reprenant le pas sur l’homme. Un wagon tagué, complètement désaffecté, planté au beau milieu d’une serre remplie de plantes et de singes moqueurs qui semblent faire un pied de nez au progrès. Mais finalement, chacun peut y voir ce qu’il veut. C’est aussi cela Rauzier, un homme qui parle à notre imaginaire. Et ça j’adore! Je me suis donc surprise à me perdre dans son imaginaire que j’ai fait mien. Chacune de ses oeuvres est prétexte à histoires, aventures et rêves. Chaque image est recomposée, repeinte, adaptée au monde onirique voulu par l’artiste. Elle traduit une invitation au voyage intérieur dans des espaces rêvés et intemporels.

« Je voudrais que les visiteurs regardent mes photographies comme on voit un spectacle » nous dit l’artiste. Et bien rassurez-vous Monsieur Rauzier, c’est le cas. Et l’on passe un très bon et long moment à entrer dans vos oeuvres, à essayer de les décrypter, à se perdre dans chacune d’entre elles, simplement à imaginer un monde différent. Un monde sans nul doute vous appartenant beaucoup, mais ne vous y trompez pas, nous appartenant aussi un peu.

Voici quelques-unes des œuvres de Jean-François Rauzier :

Cité idéale / © Jean-François Rauzier


De père en fils / © Jean-François Rauzier

Dédale – 2009 / Tirage photographique 150×250 cm / © Jean-François Rauzier

Sky Lounge Helicos / © Jean-François Rauzier

Photo en haut à gauche :
Cirtadelle 1 – 2009
Tirage photographique 180×300 cm
© Jean-François Rauzier

Intéressé? N’hésitez pas à vous rendre à :

L’Espace 2030 – M-A 30 (Musée des Années Trente)
Espace Landowski
28, avenue André-Morizet
Boulogne-Billancourt
Jusqu’au 5 septembre.

En savoir plus :
> Jean-François Rauzier : site officiel

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

2 commentaires
  • Aizen - juillet 22, 2010

    Oh, ce wagon arrêté en plein milieu de cette jungle verdoyante…quelle curiosité! cette expo a l’air de valoir la peine qu’on s’y déplace! Merci de nous faire découvrir. ^^

  • luzycalor - juillet 22, 2010

    Franchement cette expo est fantastique et je recommande chaudement l’univers de cet artiste.

Laisser un commentaire

Festival de l’été

Fil d’infos

Archives