Murakami à Versailles : coup de génie ou sombre farce?

Murakami à Versailles

Elle se fait désirer l’exposition Murakami. Au-delà de la polémique qu’elle alimente depuis quelques temps qui prend des airs de bonne vieille rengaine des anciens contre les modernes il m’a fallu, après une demi-heure d’attente version spirale dont on ne voit jamais la fin, braver la pluie une bonne vingtaine de minutes supplémentaires pour enfin atteindre les salles et appartements royaux.

Si l’extérieur du Château est de toute beauté depuis la restauration notamment de la grille d’honneur, les pièces à l’intérieur m’ont parues juste surannées (c’est un peu normal me direz-vous!) et poussiéreuses, ce d’autant plus qu’elles accueillaient la culture manga au pays du Roi Soleil. Une véritable explosion de couleur au cœur de Versailles au sein même de pièces un brin austères et empreintes d’une histoire pas vraiment « rose bonbon » où certains ont même fini par y perdre la tête.

Alors que faut-il en penser me direz-vous? Eh bien pas grand chose. En tout cas pas de quoi alimenter une polémique virulente. Tout cela est juste amusant car totalement anachronique, limite surréaliste. On peut même dans une des salles trouver une représentation de ce « roi » du néo-pop japonais qu’est Murakami avec son chien juste en dessous du buste de ce Roi du peuple de France qu’était Louis XIV. Totale mégalomanie ou simple provocation? Et après tout pourquoi pas?

Pom & Me – Murakami (Salon de Diane)

De là à dire que le mélange des genres est génial, non je n’irai pas jusque là. Versailles a son univers et cet univers se marie dans les faits assez mal avec celui de l’artiste contemporain. Tout au moins je peux comprendre que cela puisse paraître déroutant de croiser un pseudo-lapin rose carnassier à trois yeux juste à côté du buste d’un noble du XVIIIème siècle.

Kaikai & Kiki – Murakami (Salon de Vénus)

En revanche, je ne connaissais pas Murakami et j’avoue avoir aimé son esthétique aux couleurs criardes, pas très raffiné certes mais ludique et joyeux. Et vous, si vous avez pu vous rendre à l’exposition, qu’en avez-vous pensé?

L’exposition Murakami à Versailles
Du 14 septembre au 12 décembre 2010

Prix des places : 15 euros

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

15 commentaires
  • Tamagochan - septembre 27, 2010

    Jeff Koons j’avais vraiment détesté (mais faut dire à la base je le porte pas dans mon coeur…) Xavier Veillant j’avais trouvé ça bien intéressant. Et Murakami je ne l’ai pas encore vu, et je ne suis pas une inconditionnelle de cet artiste, mais vu les images je crois que ça va vraiment me plaire! J’aime bien sa proposition.

  • Lexou - septembre 27, 2010

    J’ai moi aussi visité le château de versailles la semaine dernière dans les cadre des journées européennes du Patrimoine pour en arriver à la même conclusion que toi. Ca m’a laissé perplexe tout ça

  • luzycalor - septembre 27, 2010

    Oui perplexe est bien le mot…Je ne vois pas trop l’intérêt de ce type d’expo dans un lieu comme Versailles mais à la fois l’artiste ne m’a pas déplu. Je le trouve vraiment culotté et cela m’amuse. Peut-être un peu trop mégalo quand même. En tout cas je ne déconseille pas cette expo.

  • Fanny - septembre 27, 2010

    j’y serais bien allée mais 15 euros ??? c’est franchement abusé

  • luzycalor - septembre 27, 2010

    Oui c’est vrai, je suis d’accord avec toi que c’est un peu cher mais en même temps c’est le même tarif sans l’exposition. La visite en individuel du château de Versailles est à 15 euros. C’est qu’il faut la financer la bête!

  • vert cerise - septembre 27, 2010

    Je n’ai pas eu le temps encore d’y aller, mais c’est dans mon agenda en gros, en énorme , car je suis une méga fan de cet artiste.

    Concernant le mélange des genres, j’aime. Parce que en ce qui me concerne et ce n’est là bien sûr qu’un point de vue personnel, je n’ai jamais été très intéressée par les vieux meubles, vases, portraits et statues du Château. C’est intéressant du point de vue patrimoine historique, bien sûr mais ça ne me fait pas « tripper ».

    Et puis, surtout, je trouve ça bien de dépoussiérer le lieu… et de le faire vivre ! En tout cas, le débat est bien vivant et rien que ça, déjà, ça me plait.

  • luzycalor - septembre 27, 2010

    C’est justement que le côté un peu vieillot du château : pièces avec tentures, draperies, parquets usés, grandes cheminées en marbre, moulures, portraits et sculptures de rois, reines, princes, dauphins et consorts ne se prêtent pas du tout à l’univers de Murakimi. C’est parfaitement décalé. Ca a l’air de tomber comme un cheveu sur la soupe. Attention, je n’ai rien contre je trouve juste cela parfaitement bizarre et du coup ai du mal à percevoir l’intérêt de la chose si ce n’est de faire parler et ça marche. Bravo Monsieur Aillagon! En attendant le Château de Versailles est un des lieux les plus visités au monde alors question de vie, crois-moi y’a de quoi faire et entre nous prepare-toi à une file d’attente longue, très longue parce que mine de rien : elle MARCHE très bien cette expo.

  • Delphine - septembre 27, 2010

    J’y étais ce samedi et c’était un des objectifs de mon weekend parisien (j’habite Lyon). Pas de problème d’attente avec le billet coupe-file ! Je partage ton avis sur l’état intérieur du Château. Il s’abime à une vitesse folle et les travaux de rénovation ne vont pas aussi vite que les milliers de visiteurs qui envahissent le site chaque année. Mais il y a toujours à Versailles ce faste, cette exubérance et ce raffinement qui, je trouve, colle très bien avec l’univers de Murakami. Pour moi, l’art de Murakami est très raffiné, pas criard. Oui c’est très coloré mais une pièce demande des mois de travail et les matériaux utilisés sont nobles : fibre de verre, feuilles de platine, feuilles d’or, argent fin, diamants même. Ce n’est pas anachronique selon moi, c’est un parallèle intéressant entre les couleurs et matériaux de Versailles (marbre, bois,…) et les matériaux et techniques d’aujourd’hui. Confronter l’ancien et le moderne, ca m’a toujours beaucoup plu comme idée. J’ai trouvé que le choix des oeuvres et leur emplacement était très bien pensé. Après tout se discute, mais je n’y vois pas de provocation, mais des clins d’oeil. La pièce The Emperor’s New Clothes présentée devant le Sacre de Napoléon c’est assez génial ! Voilà tu as mon avis et en substance le plan de mon prochain article pour Josefine ! :)

  • Mademoiselle S - septembre 27, 2010

    Bon je ne voudrai pas jouer les râleuses mais il me semble que Mr Aillagon joue les valets en servant les intérêts de Mr Pinault …
    Murakami est un poulain de ce dernier … Business is business
    :-(

  • Luzycalor - septembre 27, 2010

    Ta vision des choses est très intéressante et merci de la partager avec moi sur ce blog. Toutefois tu l’auras bien compris, je ne suis pas tout à fait d’accord. Il y a quelque chose d’extrêmement mégalo chez cet homme, qui d’ailleurs en a un peu la réputation, à mettre côte à côte une sculpture à son éfigie devant la statue du roi Soleil (attention que je ne vénère pas du tout mais qui représente un symbole fort). Et n’est-il pas lui-même caché derrière ce petit empereur que j’ai trouvé d’ailleurs particulièrement chouette? Quant à dire que son art est raffiné, distingué et élégant, non ce ne sont pas les qualificatifs que j’emploierai, mais cela n’engage que moi et chacun voit le raffinement où il veut bien le voir. Maintenant et quitte à me répéter, j’avoue que je pense que cette expo ne trouve pas sa place dans le cadre de Versailles, peut-être dans les jardins et encore mais dans les appartement royaux, non je ne vois pas…Mais peut-être des choses m’ont-elles échappées? J’avoue toutefois aujourd’hui avoir envie de pousser plus loin la connaissance de cet artiste et attends avec impatience ton article sur le sujet qui je n’en doute pas sera brillant 😉

  • luzycalor - septembre 27, 2010

    @ Mademoiselle S, oui tu as bien sûr un peu raison mais je n’ai pas voulu m’arrêter à cet aspect des choses et ai voulu me faire un point de vue artistique sur le sujet.

  • Lili - septembre 27, 2010

    Je n’y suis pas allée et Versailles en transports est vraiment loin de chez moi mais j’avoue que ça me tenterait bien !

  • luzycalor - septembre 28, 2010

    @Lili : J’avoue que Versailles peut être un peu loin pour certains tout dépend où tu habites en région parisienne c’est sûr. Toutefois le site est magnifique, les jardins superbes, le Hameau de la Reine aussi vaut vraiment la peine et bien sûr cette exposition mérite le coup d’oeil. N’hésite donc pas à sacrifier une petite journée pour t’y rendre un de ces 4. Il existe en plus trois gares qui desservent la ville. Peut-être une est-elle plus pratique pour toi.

  • Waxius - septembre 28, 2010

    J’irais – Je n’habite pas loin et puis l’univers pop/coloré et provocateur de Murakami me plait – et je ne suis pas choquée que Versailles ait été choisi.
    Après tout le classique d’aujourd’hui est l’exubérance d’hier. À voir si Jean-Jacques Aillagon savait que cela tournerait ainsi (plaintes, polémique, publicité gratuite au final).

  • Luzycalor - septembre 28, 2010

    @ Waxius : tu as bien raison et effectivement Aillagon a bénéficié d’une publicité incroyable tout à fait profitable à sa petite entreprise. Mais je pense qu’il savait pertinemment qu’avec Murakami il créerait la polémique et donc attirerait les gens. Il en avait déjà fait les frais avec Jeff Koons.

Laisser un commentaire

Découverte musicale

Fil d’infos

Archives