Quelques jours à Salzburg

Salzburg

Quelle ville romantique que Salzburg ! Inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, elle regorge de petites rues au charme incroyable mélange de styles architecturaux. Ainsi les ouvrages du moyen âge se mêlent harmonieusement à ceux de l’époque baroque ou de la renaissance. Installée dans une petite pension typiquement autrichienne, j’y ai fait un séjour des plus agréable.

Tout dans la ville nous parle de Mozart. Salzburg cultive une fierté immense à avoir vu naître ce compositeur de génie. Pas une rue, pas une échoppe qui ne lui rendent hommage. C’est dans les belles salles lambrissées du café Tomaselli que j’ai pu déguster des pâtisseries maison et surtout le traditionnel chocolat viennois crémeux à souhait et parfaitement calorifique comme nous n’en connaissons pas chez nous; là où Mozart trois siècles auparavant venait y siroter son café.

Crédit photo : Hostelworld/ Flickr

Un petit tour vers la Maison de celui qui fut à l’origine de la Flûte enchantée. Au numéro 9. Tout y est! Son premier clavecin, ses violons, des portraits de famille, l’agencement inchangé des pièces dans lesquelles il vécut. Fouler le sol et entrer dans un peu de l’intimité d’un personnage ayant marqué de son empreinte l’histoire de notre civilisation, devenu pour moi aujourd’hui irréel, m’émeut toujours beaucoup.

Mais ce qui m’a le plus émerveillée à Salzburg c’est son fabuleux théâtre de Marionnettes : le Salzburger Marionetten Theater. Au départ, cela ne me disait rien du tout. J’avais l’impression que j’allais me retrouver devant un spectacle un peu simplet de pantins désarticulés désuets, faîts de bric et de broc, de plumes et de papier mâché articulant mécaniquement en un rictus affreux sans qu’aucun son ne sorte de leur bouche. Qui plus est, un opéra chanté par des marionnettes, humm mon scepticisme était à son comble sachant que j’ai été élevée en partie dans un univers de chant et de musique, mon père étant un grand adepte du piano (ce qui m’a d’ailleurs vallu au passage et durant mon enfance quelques mauvais souvenirs de leçons dispensées par un professeur hystérique et tyranique) et ma grand-mère maternelle étant soprano lyrique léger à l’opéra d’Alger dans les années 50.

Bref, quelle ne fut donc pas ma surprise déjà en arrivant dans ce théâtre fabuleux à l’intérieur de style baroque.

J’y allais pour voir la Flûte enchantée. Totalement captivée par l’illusion, j’en aurais presque oublié l’espace d’un instant que les interprètes ne sont que des marionnettes suspendues à un fil. C’est tout simplement sublissime. Et comme en complément à cette magie, un son d’une qualité remarquable. J’en suis restée contemplative, émue, touchée au plus profond de mon âme comme un gosse extatique. J’ai tellement apprécié que j’y suis retournée le lendemain pour cette fois « Hansel et Gretel ». Même émotion, c’était parfait. Rien à redire. Mon prochain séjour à Salzburg, car j’y retournerai, se soldera immanquablement par un passage dans ce fabuleux théâtre qui m’a vallu un des moments les plus féériques de mon existence.

La Flûte enchantée – Papageno

La Flûte enchantée – Papageno et Papagena

Hansel et Gretel

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

4 commentaires
  • chrisfons - septembre 18, 2010

    J’ai découvert cet article en allant sur le site de canalblog… Je rêve d’aller en Autriche 😉

  • luzycalor - septembre 18, 2010

    Eh bien, vas-y sans hésitation parce que en dehors de Salzburg qui est magnifique et très riche culturellement parlant, Vienne est également sublime.
    Et que dire des paysages : les lacs couleur émeraude, les hautes montagnes majestueuses. J’y ai passé des vacances vraiment merveilleuse pour trois fois rien et j’y retournerai dès que l’occasion se présentera.

  • Fsml World - septembre 18, 2010

    Je ne connaissais pas Salzburg il y a quelques minutes et la, j ai hâte d y aller ! merci pour ton article….

  • luzycalor - septembre 19, 2010

    Merci à toi pour ton sympathique petit mot. Si mon article peut donner envie j’en suis ravie.
    A bientôt

Laisser un commentaire

Découverte musicale

Fil d’infos

Archives