Kubrick à la Cinémathèque

kubrick blog

La Cinémathèque consacre à partir de mars et jusqu’à fin juillet une exposition exceptionnelle à l’un des maîtres du cinéma, Stanley Kubrick. Le visiteur  pourra accéder à des documents d’archives sur le travail préparatoire du réalisateur : scénarios, correspondances, photographies de tournage, costumes et accessoires ainsi qu’une documentation très précise sur ses projets non réalisés, notamment son fameux « Napoléon » pour lequel il avait réuni 17.000 images d’époque et recruté 50.000 figurants. Pourquoi le film n’a t-il jamais vu  le jour ? Tout simplement parce que la peur des studios Metro-Goldwin-Mayer puis United Artist a eu raison du projet jugé un peu trop risqué à une époque où les sagas historiques étaient passées de mode.

L’exposition sera également l’occasion de mettre en perspective les premiers pas artistiques de Kubrick qui débuta sa carrière comme photographe pour le magazine américain Look dans les années 40. Elle offrira  l’occasion d’entrer dans l’envers du décor et de comprendre les inventions techniques de Kubrick comme le slit-scan (voir la vidéo).

L’évènement proposera  plusieurs temps forts :

> D’abord du 23 mars au 18 avril, une rétrospective intégrale. De l’Ultime Razzia en passant par 2001 : l’Odysée de l’espace, Orange Mécanique, Barry Lindon ou encore Shining et bien d’autres encore, c’est toute l’œuvre de Kubrick qu’il nous est donné de (re)découvrir. Sa réflexion visionnaire, profonde et désabusée sur l’Homme dans ses rapports avec la science et la technique mais aussi sur l’Humanité au regard de son évolution et de son identité même.

> Puis du 20 avril au 2 mai une rétrospective Autour de Kubrick partant du postulat que l’auteur a su imprégner subtilement certains films et déterminer l’évolution de quelques cinéastes marqués par les images ou la philosophie personnelle du réalisateur.

Enfin des conférences et tables rondes, qui rien que par l’intitulé paraissent en tout point prometteuses, viendront s’intercaler tout au long de cette période  : « Le cinéma de Kubrick : entre raison et passion », « Avant-après 2001 : Kubrick et la recherche de la nouveauté », « Le cerveau et le monde : Shining et après ».

La première fois que j’ai découvert Kubrick, c’était avec 2001.  A l’époque, très loin d’être conquise je me souviens avoir trouvé ce film parfaitement abscons, à la limite de l’ennuyeux. Intriguée par le réalisateur, je me suis alors surprise à engloutir son œuvre : Orange Mécanique (critique féroce de la décadence de la société et de la montée de la violence), Barry Lindon (remarquable sur le plan esthétique), Docteur Folamour (savant mélange de guerre et d’ironie), Shining (quand isolement rime avec folie, juste flippant), Lolita, Eyes Wide Shut. Assez bizarrement, pour ce dernier, il m’aura fallu (tout comme pour 2001) deux lectures du film pour en apprécier le contenu. Oui j’aime le cinéma de Kubrick et ce bel hommage que lui rend la Cinémathèque sera pour moi l’occasion de le redécouvrir.

Et vous quel(s) film(s) de Kubrick aimez-vous ?

Exposition Stanley Kubrick
Du 23 mars au 31 juillet 2011
Cinémathèque
51 rue de Bercy – Paris 12ème
cinematheque.fr

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

17 commentaires
  • Marine - février 10, 2011

    Oh super…
    J’aimerais vraiment me rendre sur Paris pour y faire un tour. Absolument tous les films de Kubrick sont cultes mais mes petits préférés sont Shinning, Docteur Folamour et Full Metal Jacket.

    Merci pour l’infos :)

    • luzycalor - février 11, 2011

      Bonjour Marine, je viens de découvrir ton blog très sympa que je ne connaissais pas. Tu as raison : absolument tous les films de Kubrick sont cultes! Finalement je ne saurais dire ma préférence. Par contre Full Metal Jacket, je n’ai jamais vu :-(. L’occasion sans doute de m’y mettre. A bientôt.

  • Elisa - février 10, 2011

    J´adooooore!
    J´aimerais bien passer une soirée entière en regardant ses films
    Bisous

    • luzycalor - février 11, 2011

      Bonjour Elisa, comme quoi ce réalisateur fait vraiment l’unanimité. Y a t-il quelqu’un qui ne l’aime pas? On peut sans doute ne pas aimer certains de ses films mais dans la globalité de son œuvre, on s’y retrouve forcément. A bientôt.

  • Le Chat Masqué - février 11, 2011

    Pour moi : Lolita, Shinning, Barry Lindon !
    Je ne sais pas ce que l’institut lumière de Lyon proposera après la rétrospective Hitchcock (actuellement à la Cinémathèque à Paris).

    • Luzycalor - février 11, 2011

      C’est vrai que Lolita est super. Orange Mécanique aussi m’a laissé un souvenir vraiment marquant! Mais il est difficile pour moi de faire un choix. Ah oui, je viens de voir que la Cinémathèque propose quelque chose sur Hitchcock. Je suis passée à côté mais à la fois, comme je te le disais sur ton site, il n’est pas trop ma tasse de thé. Pourtant, j’ai régardé ce w-e sur Arte un reportage sur lui chez Serge Moati avec Bertrand Tavernier comme invité et je t’avoue que cela m’a donné envie de mieux le découvrir.

  • carmadou - février 11, 2011

    Kubrik est assurément un géant du 7eme art, je vois bien que ses films sont magnifiques, mais je reste étonnamment froid devant et j’ai jamais d’enthousiasme à l’idée de voir un Kubrik…mais si je dois en citer un je dirai Ultime Razzia, parce que Sterling Hayden est un acteur formidable!

    Comme toi avec Hitchcock, on rate parfois des rencontres avec des géants!

    • luzycalor - février 11, 2011

      Oui je comprends bien, parce que justement Hitchcock ne me fait ni chaud ni froid quand Kubrick lui m’enthousiasme presque à chaque fois. Quant aux sentiers de la gloire je ne connais même pas, ou si je l’ai vu il ne m’a pas marqué plus que ça :-(

  • Jeannette - février 11, 2011

    vous êtes vraiment gâtés sur ce coup là !!! fantastique. j’aurais pas râté ça

    • luzycalor - février 11, 2011

      Effectivement Jeannette nous sommes gâtés. C’est vrai que l’offre culturelle à Paris est large et bien souvent alléchante. Mais peut-être est-ce l’occasion pour toi d’une petite escapade?

      • Jeannette - février 18, 2011

        tu as raison, c’est clair…. mais mon cher et tendre vient d’acquérir une magnifique Harley, compte à sec, reste accessoires à acheter….. Paris ce ne sera pas pour tout de suite malheureusement. bonne journée

        • luzycalor - février 18, 2011

          Une harley? Waouh. Alors si ça te dit, en attendant ton périple parisien, tu viendras lire mon compte-rendu de visite sur le sujet :-)

  • carmadou - février 11, 2011

    J’ai oublié celui qui ne laisse pas froid et personne ne semble l’avoir cité: les sentiers de la gloire….évidemment!

  • Mei Ling - février 12, 2011

    Pour moi Dr Stangelove, un film trop méconnu, et 2001, pas le plus accessible je l’avoue mais il se trouve que j’ai travaillé sur ce film pour un mémoire portant sur les décors de cinéma dans les années 60, ça m’a aidé à trouver pas mal de clés pour comprendre ce film!
    En tout cas, rendez-vous pris pour la Cinémathèque!

  • luzycalor - février 12, 2011

    Bonjour Mei Ling, c’est assez amusant. Je les ai plutôt appréciés sur le tard ces deux là. Je trouve qu’ils ne sont pas faciles et que la lassitude peut vite gagner. Et oui RDV à la Cinémathèque. Je pense que les amateurs vont apprécier! A bientôt.

  • Elisa - février 12, 2011

    Bon week end mon amie!

  • Nelfe - mai 16, 2011

    Nous comptons aller voir cette expo lors de notre venue sur Paris pour le grand week end de l’ascension. J’ai hâte! Que de chefs d’oeuvre dans la filmographie de Kubrick !

Laisser un commentaire

Festival de l’été

Fil d’infos

Archives