Balzac en bande-dessinée

balzac-homepage

Plus précisément le Père Goriot en BD, il fallait oser! Si j’avoue avoir beaucoup aimé La Peau de Chagrin et la Fille aux yeux d’Or, je ne sais en revanche pas pourquoi l’histoire du Père Goriot ne m’a jusque là jamais tentée. Et pourtant…

C’est lors de mon périple dans la Vallée de la Loire que j’ai croisé à nouveau le chemin de Balzac. La visite du château de Saché, joli manoir de la renaissance où l’écrivain multiplia les séjours et qui fut le lieu d’inspiration du Lys dans la Vallée, m’a justement donné envie de le redécouvrir.

D’abord en lisant ce fameux Lys dans la Vallée. Bien que n’étant qu’au début du roman, il s’avère extrêmement prometteur et me plonge dans un style de littérature romantique dont je raffolais plus jeune mais que malheureusement j’avais un peu délaissé.

Ensuite en dévorant les deux tomes de l’histoire du père Goriot et des locataires de la maison Vauquer dessiné par Bruno Duhamel et scénarisé par Thierry Lamy et Philippe Thirault. Aujourd’hui Eugène de Rastignac, Vautrin, Victorine Taillefer et Madame de Beauséant n’ont plus de secret pour moi. Enfin si, puisqu’ils évoluent dans un nombre considérable de romans de la Comédie humaine et que lorsque l’on sait que la Comédie humaine représente 95 romans, nouvelles, essais…il ne faut pas trop d’une vie pour dévorer l’oeuvre de ce génie de la littérature.

Pour en revenir à la BD, à la manière du récit original, elle dresse un portrait au vitriol de la société bourgeoise parisienne sous Louis XVIII avec tout ce qu’elle peut comporter d’hypocrite, de paraître, de jeux de pouvoir et de séduction. Mais l’histoire est aussi l’histoire d’amitié d’un jeune-homme – Rastignac – pour un très vieux monsieur malmené – le Père Goriot – victime non seulement de la société qui le rejète mais plus cruellement du désintérêt de ses filles auxquelles il sacrifiera pourtant sa vie. Le dessin extrêmement expressif assuré par Duhamel contribue également à renforcer un plaisir de lecture total.

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

13 commentaires
  • potzina - avril 29, 2011

    C’est sûr qu’il fallait oser, en même temps c’est une manière sympa de découvrir ou redécouvrir Balzac. Il faudra que je me penche sur le sujet :)

    • luzycalor - avril 29, 2011

      Bonjour Potzina,
      Oui je trouve aussi que découvrir le Père Goriot de cette manière est franchement sympa et m’a donné envie de le lire.

  • Aurélie - avril 29, 2011

    Très bonne idée de lecture, merci!

  • carmadou - avril 29, 2011

    Le père Goriot c’est absolument formidable mais il faut lire dans la foulée « les illusions perdues » et « splendeurs et misères des courtisanes », ce n’est que du bonheur…. j’irai jeté un œil sur cette BD.
    Sinon en adaptation BD de classique de la littérature, on peut trouver une version de « A La recherche du temps perdu » adaptée par Stéphane Heuet, une vrai réussite!

    • luzycalor - avril 30, 2011

      Je ne savais pas pour Proust et j’aime beaucoup les adaptations BD (réussies). Je vais me la procurer. Sinon c’est sûr, Balzac n’en a pas fini avec moi. Après Le Lys dans la vallée je me plongerai dans les illusions perdues.

  • Captain - avril 29, 2011

    Intéressant ! Je l’achèterai à l’occasion. J’ai évidemment lu et aimé le roman, je suis curieuse de voir ce que donne l’adaptation BD.

  • B.Duhamel - mai 20, 2011

    Salut !
    Merci pour l’article :)

    B.

    • luzycalor - mai 20, 2011

      Merci à vous Bruno d’être passé par mon blog et d’y avoir laissé un message. Je suis extrêmement touchée. Votre bande-dessinée m’a vraiment beaucoup plu. J’espère qu’elle connaît le succès qu’elle mérite.

  • B.Duhamel - mai 22, 2011

    Il n’y a pas de quoi :)
    Votre site est très chouette ! Vous m’avez donné envie de lire Le Prince des marais !
    Quant aux albums du Père Goriot, ils font leur petite vie : l’important pour moi étant qu’ils existent. Pour les ventes, nous verrons bien. Une chose est sûre, si elle sont bonnes, le Château de Saché et la Maison de Balzac y seront pour beaucoup ! :)
    Bonne continuation à vous,
    et merci encore.

    B.

  • B.Duhamel - mai 22, 2011

    Oups, pardon : Le Prince des marées…
    Bon, en Louisiane, l’erreur est pardonnable :)

    • luzycalor - mai 22, 2011

      Cela me touche beaucoup en tout cas que mon site vous plaise. Pour le Prince des marées (excellent bouquin franchement) je faisais aussi la même erreur au départ.
      Sinon, le château de Saché est magnifique et c’est vrai qu’ils y font bien votre « pub » mais ils ont mille fois raisons.
      N’hésitez pas à me solliciter pour d’autres choses. Ce sera également sans problème et avec plaisir que je vous mettrai en avant :-)

  • Thierry Lamy - mai 30, 2011

    Merci à vous pour ce bel article. Bruno, Philippe et moi sommes plutôt fier de notre adaptation. Et cette fierté est décuplée lorsque ce livre touche ses lecteurs.

    Thierry

    • luzycalor - mai 30, 2011

      Mon dieu que de stars sur mon blog!! Je suis enchantée en tout cas que les auteurs-dessinateurs de cette bande dessinée que j’ai particulièrement appréciée viennent faire un petit tour par chez moi :-)

Laisser un commentaire

Festival de l’été

Fil d’infos

Archives