The Devil’s Double

devil's double home

Inspiré de l’histoire vraie de Latif Yahia le film raconte comment ce lieutenant d’Oudaï Hussein, en proie à la folie du fils de Saddam Hussein, s’est vu contraint d’obéir à un ordre délirant : devenir la doublure d’Oudaï sous peine de voir sa famille exécutée.

Car le fils du dictateur irakien, longtemps  considéré comme le dauphin de son père, partageait semble t-il avec ce dernier les mêmes méthodes barbares. Intéressé uniquement par son plaisir immédiat, il violait les femmes qu’il souhaitait obtenir, collectionnait les voitures de courses, courait après l’argent et torturait dans l’exercice de ses fonctions.

Il ne laissa donc pas le choix à Latif Yahia réquisitionné pendant la guerre en Irak pour lui ressembler, imiter sa manière de marcher et apparaître en public à sa place. Le militaire dut d’ailleurs subir de la chirurgie plastique et quelques opérations dont une des cordes vocales.
Aujourd’hui en vie, il survécut à son cauchemar et à quelques attentats. Oudaï Hussein quant à lui fut tué par l’armée américaine en 2003.

Déjà taxé de Scarface oriental, ce film de Lee Tamahori avec Dominic Cooper et Ludivine Sagnier sortira en juillet aux USA. Sa sortie en France est encore inconnue à ce jour. Reste à savoir toutefois s’il vaudra le déplacement.

En attendant en voici la bande annonce :

En savoir plus sur la distribution :
> Cliquer ici
> Lire la biographie de Lee Tamahori

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

8 commentaires
  • carmadou - mai 1, 2011

    Quel synchronisme parler de ce film au moment où un des fils de Kadhafi semble avoir été tué dans un bombardement de l’OTAN… Il semble que les enfants de dictateur soient très mal élevés d’une manière générale. Notre Prince Jean se tient mieux quand même :-)

    • luzycalor - mai 1, 2011

      Oh la la comme tu y vas Carmadou. Pas de comparaison possible. Oudaï hussein était un fou furieux.
      Effectivement je viens de lire que des bombardements de l’OTAN auraient eu raison d’un des fils Kadhafi et de quelques petits fils. Les massacres, la guerre et la violence me désoleront toujours :-(

      • carmadou - mai 1, 2011

        Oui cela n’a rien à voir mais finalement nous avons la particularité dans notre chère démocratie de vivre aussi avec le fils de l’élu….Précédemment nous avons eu droit à Claude Chirac et aux enfants Mitterrand… je ne suis pas certain que ce phénomène français de « népotisme » existe dans nos démocraties voisines…
        Bon il y a l’exemple Bush aux Etats Unis …

        • luzycalor - mai 1, 2011

          Entre nous, je n’en sais trop rien non plus. Mais à la fois le Royaume-Uni avec sa monarchie constitutionnelle et ses histoires de princes et princesses qui se marient en grande pompe quand la majeure partie du monde crève la dalle me saoule franchement. Ne parlons pas de Berlusconi pour qui le népotisme doit être chose courante. Puis Bush aux USA. Bref, je ne suis pas sûre que l’on soit si mal loti. Et puis chez nous c’est vrai que le concept de « fils de » prévaut un peu dans tous les domaines. Regarde les Julie Depardieu, Marilou Berry, Chiara Mastroiani, Matthieu Chedid, Thomas Dutronc….et j’en passe encore. Je ne dis pas que ces gens n’ont pas de talent, je dis juste que si ils sont là c’est un peu aussi grâce à papa.

  • potzina - mai 1, 2011

    Bonjour luzycalor.
    Ça ne ressemble pas à un film intimiste… Je crains qu’il ne tombe vite dans le grand-guignolesque, en tout cas la B.A ne me donne pas envie. Je dis ça mais si je m’en tenais au B.A, je n’irai plus au cinéma…
    Enfin, tout ça est très tape-à-l’œil alors qu’il n’y a pas de quoi se marrer :(

    • luzycalor - mai 1, 2011

      Salut Potzina,

      A la base, je suis plutôt d’accord avec toi. Moi même je me posais la question de la pertinence de ce genre de film. Que peut-il nous apprendre que nous ne sachions déjà sur ce fils sadique (qui plus est mort) d’un dictateur abjecte? Mais je demande quand même à voir ou à lire sur le sujet lorsque le film sortira parce que j’ai découvert son existence par le biais d’un canal plutôt fiable.

  • Mathilde Romanelli - mai 4, 2011

    La réalité dépasse parfois la fiction… J’espère juste qu’ils ne se sont pas tromper de cible, comment ont-ils fait pour savoir que c’est bien Oudaï Hussein qui est mort et non Latif Yahia? Tirer un film d’une histoire vrai est toujours risqué, si l’on ne fait pas preuve d’impartialité, que l’on ne reproduit pas les faits avec exactitude on peut vite tomber dans un film à grand spectacle, amoral, réalisé juste pour le profit… Malgré tout la bande annonce donne assez envie, affaire à suivre!! Encore merci pour tes articles si passionants!!!

    • luzycalor - mai 4, 2011

      Salut Mathilde,

      Si c’est bien Latif Yahia qui est en vie. La ressemblance était troublante mais pas totale. Qui plus est Latif Yahia avait une histoire que lui seul connaissait, j’imagine que c’est comme cela aussi que l’on peut faire la différence. Merci vraiment Mathilde pour ces compliments qui me touchent beaucoup. Moi aussi j’ai toujours plaisir à voir tes photos et à lire tes commentaires :-)

Laisser un commentaire

Cinéma : James Mangold

Fil d’infos

Archives