Jean Dujardin : une star du muet est née

Dujardin et Béjo - The Artist

Jean Dujardin surjoue, vous ne trouvez pas? Brice de Nice, ado attardé et snob, est désolant. Le film aussi d’ailleurs. OSS 117 ne m’a pas fait rire mais comparé au rôle ridicule de publicitaire que l’acteur interprète dans 99 francs, il ne s’en sort finalement pas si mal en incarnant cet agent secret français profondément séducteur et lourdingue. Bref, même si Dujardin possède un potentiel comique et un style indéniable je pense qu’il ne les exploite pas toujours à bon escient au cinéma. A la fois j’ai conscience qu’ayant un capital sympathie énorme, vous serez beaucoup à ne pas m’approuver.

Mais attention, je ne dis pas que je n’aime pas l’artiste, je dis seulement que ses comédies (enfin celles que j’ai vue jusqu’ici) ne sont pas à la hauteur de son talent. Car du talent, Jean Dujardin en regorge. Incroyablement expressif, il possède le don d’occuper l’espace plus avec son corps qu’avec ses mots. Plus physique que cérébral quoi! The artist de Michel Hazanivicius devrait donc lui aller comme un gant et ce n’est pas Robert De Niro qui dira le contraire. Ce film muet en noir et blanc raconte les parcours croisés à Hollywood d’une star de cinéma muet et d’une figurante rendue plus tard célèbre par le « parlant ». Il s’agit là d’une référence à une histoire réelle, celle de Greta Garbo et de John Gilbert (son amant) dont la carrière s’arrêta lors de l’ascension du cinéma parlant.

Même si je reste dubitative sur ce que peut apporter un film muet aujourd’hui, le résultat m’intrigue. Ce d’autant plus que The Artist semble cumuler les références cinématographiques (Chaplin, Hitchcock, Billy Wilder et sûrement d’autres encore). Et puis les acteurs du cinéma muet du début du 20ème, notamment Chaplin avec The Kid, Laurel et Hardy, Buster Keaton et son Mécano de « la Général » ou encore Harold Lloyd m’ont toujours fascinée.

Alors je dis un grand OUI à The artist et mets ici pour le plaisir quelques images afin de faire patienter ceux qui comme moi comptent allez le voir.

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

20 commentaires
  • Le Chat Masqué - mai 24, 2011

    Je dis oui aussi, je suis impatiente, j’ai hâte, j’adore déjà !!
    (je pense aussi qu’ils se sont inspirés de la série The Thin Man pour le duo Dujardin / le toutou – qui ressemble beaucoup à Asta dans The Thin Man). Bref, vivement octobre !

    • luzycalor - mai 24, 2011

      Salut le Chat,
      Merci pour la référence que je ne connais pas et oui vivement la sortie en octobre pour aller se régaler un peu.

  • Le Chat Masqué - mai 24, 2011

    Et maintenant que tu l’écris, je me rappelle aussi de l’histoire de John Gilbert, triste histoire pour cet acteur qui n’a vraiment pas eu de chance dans sa carrière :(

  • carmadou - mai 24, 2011

    Si je comprends bien Jean Dujardin fait partie de cette grande famille des acteurs du cinéma muet victimes de l’arrivée du parlant?

    Cette analyse me parait pertinente mais j’aurai plutôt cité Douglas Fairbanks que Buster Keaton, Harold LLoyd ou Charlie Chaplin, je le vois plutôt comme un acteur de films d’aventures comme le voleur de Bagdad!

    • luzycalor - mai 24, 2011

      :-) C’est bon ça! Un peu quand même… c’est une bonne traduction.

      Tu as raison pour Faibanks et d’ailleurs Dujardin dit s’en être inspiré pour ce rôle. Toutefois en ce qui me concerne je faisais allusion aux acteurs du muet qui m’ont marquée personnellement et Douglas Fairbanks n’en fait pas partie.

  • Le Journal de Chrys - mai 25, 2011

    Je préfère Un gars Une fille à OSS 117 que je trouve nullissime!!!!!

    Quant à cet acteur…
    En fait je n’ai pas d’acteur fétiche ou détesté, tout dépend du film…. Même s’il y en a que j’aime moins, c’est vrai

    • luzycalor - mai 25, 2011

      Oui je suis d’accord « un gars, une fille » est une bonne petite série un peu répétitive mais franchement divertissante. OSS 117 m’a beaucoup déçue. Je m’attendais à trop. Et Jean Dujardin, comme je le dis dans l’article est bon mais il a encore beaucoup à prouver. Ce que j’ai du mal à comprendre en revanche c’est pourquoi un tel engouement? Et finalement pourquoi pas tu me diras car le paysage français en la matière (génération montante) n’est pas folichon (là ça n’engage que moi).

  • My Little Discoveries - mai 25, 2011

    En voyant ton titre, j’ai cru que tu avais eu la chance de déjà voir ce film!!
    Moi aussi ‘The Artist’ m’intrigue, et vu que Dujardin a eu le prix d’interprétation à Cannes, on peut penser qu’il s’en sort bien ;o)

    • luzycalor - mai 25, 2011

      Ah non malheureusement je n’ai pas eu cette chance et j’attends sa sortie. 5 mois, c’est un peu long…

  • Mathilde Romanelli - mai 25, 2011

    Dans la frénésie des temps modernes, une envie de se replonger dans l’ancien… C’est vrai qu’à moi aussi parfois ça me manque le charme un peu mutin et le glamour de cette époque. Et puis le cinéma muet ne laisse pas de place à l’approximatif! Un sacré challenge à relever pour Jean Dujardin, qui est abonné aux commédies un peu légères. L’extrait du film est assez alléchant. Le silence en dit beaucoup plus que de longs discours, tout passe par les regards, les gestes et c’est là que l’on voit si un acteur est bon… Ca me fait penser à un chanteur JFive qui s’était inspiré de Charlie Chaplin pour son album Modern Times et dans lequel on peut voir la petite fille de ce dernier.

    • luzycalor - mai 25, 2011

      Coucou Mathilde,
      Oui c’est cela qui me plait. Toutes les émotions passent par les regards (la tristesse, la joie, la désolation, la colère). J’aime les visages expressifs et il paraît que le mien l’est énormément :-)

  • Delphine - mai 25, 2011

    Il a été pour moi une révélation dans « Contre enquête » et « le bruit des glaçons » n’a fait que révéler qui il était vraiment dans ces rôles dramatiques …
    J’ai zappé les Brice de Nice et OSS parce que ce n’est pas du tout mon style de film et que c’est de la daube mais il est un très bon acteur et j’éspère qu’il ira très loin …

    • luzycalor - mai 25, 2011

      Brice de Nice, cela partait mal je te l’accorde mais OSS aurait pu être meilleur et plus drôle. Ceci dit la critique n’a pas été si mauvaise. Sans l’avoir vu dans des films dramatiques il y est semble t-il bien meilleur.

  • Asphodèle - mai 25, 2011

    Je suis assez d’accord avec toi pour dire que la moitié du succès de cet acteur est dû à son capital sypmathie ou physique, je ne sais pas mais franchement je n’aime pas ni Brice, ni OSS, je trouve que par contre, le petit extrait en « muet » que tu nous offres va (peut-être) le racheter. Effectivement il a du potentiel, comme Belmondo en son temps (et qui a fait que des navets, hormis un ou deux et là je cherche ;)…

    • luzycalor - mai 25, 2011

      C’est cela qui est terrible effectivement, ce sont finalement des acteurs qui se gachent. Ils sont considérés comme des grands parce qu’ils ont indéniablement un potentiel mais qu’ils mettent au service de niaiseries. Belmondo a fait des Godard (Pierrot le Fou et A bout de souffle) mais comme je n’aime pas Godard, je ne suis pas allée au bout. Je l’ai aimé dans un Singe en Hiver de Verneuil. Sinon il a fait pas mal de daubes c’est bien vrai!

  • Marine - mai 25, 2011

    Je n’ai pas aimé Brice de Nice mais cependant les deux OSS m’ont beaucoup fait rire. Par contre c’est vrai qu’a priori son rôle dans « The Artist » va réellement lui permettre d’exploiter et de montrer l’étendue de son son talent puisqu’on a clairement l’impression qu’il se place un rang au dessus des autres, bien loin du lourdingue mais plus proches des émotions.
    C’est très certainement un des films que j’attend le plus cette année ! J’ai hâaate !

    • luzycalor - mai 25, 2011

      Moi aussi et je suis tout à fait d’accord pour dire qu’il mettra du coup de côté son côté « lourdingue »!

  • potzina - mai 25, 2011

    Je déteste 1 gars, 1 fille. J’ai zappé Brice de Nice parce que j’aurai pu en mourir (non je n’ai pas une tendance à l’exagération) et OSS m’a juste fait sourire. Mais j’ai vu Le Convoyeur, Le Bruit des Glaçons, Un Balcon sur la Mer, Contre-Enquête et là, il s’est passé quelque chose. Ce mec a du talent, c’est sûr et j’ai hâte de voir The Artist. J’aime les films muets, le noir & blanc et la gomina. Vivement le mois d’octobre :)

  • luzycalor - mai 25, 2011

    Un balcon sur la mer j’en ai entendu de mauvaises critiques, cela ne m’a pas donné envie de le voir. idem pour le bruit des glaçons alors que j’aime beaucoup Blier et Dupontel. Là j’ai été con j’aurai du quand même allée le voir. Je le regarderai à l’occasion.
    De toute façon il est évident que ce mec a du talent mais les comédies (je dis bien les comédies) dans lesquelles il joue sont souvent des navets.

  • delph - juin 6, 2011

    Je le préfère dans des rôles plus sombre (le convoyeur, Un balcon sur la mer) mais j’attends avec impatience The artist !

Laisser un commentaire

Découverte musicale

Fil d’infos

Archives