Walking Dead – Le passé décomposé

walking dead - Le passé décomposé

Je ne suis à la base pas attirée par les histoires de zombies. Les films d’horreur n’ont jamais été ma tasse de thé. Pourtant ce n’est pas faute d’avoir été sollicitée à l’adolescence par des copains en mal de sensations fortes fascinés par Freddy, Vendredi 13, Evil Dead, La nuit des morts vivants et autre Exorciste. En ce qui me concerne il me suffisait de voir le pull rayé de Freddy Krueger, sa tronche affreuse de grand brûlé et ses griffes redoutables pour tourner de l’oeil. Pathétique? Je ne sais pas.  J’ai toujours eu du mal à comprendre pourquoi nous sommes tant subjugués par l’horreur. Est-ce une manière pour l’adolescent d’envoyer valser le monde des adultes et leur bonne manière? Le cinéma d’horreur n’aurait-il pas aussi tout simplement une vertu cathartique? L’expression sadique de pulsions refoulées?

Couplé à l’humour, je me souviens avoir passé un bon moment devant Scream 1. Wes Craven y prenait un malin plaisir à démonter les règles du genre – du type « Alors tu vois là, on est dans une cave, il est minuit, cela m’étonnerait fort que le tueur ne déboule pas » – tout en foutant réellement les jetons.

Par contre, la projection il y a quelques années de Land of the dead de Romero avec Denis Hopper et Asia Argento m’a fait passer un sale quart d’heure si je puis m’exprimer ainsi. Les amateurs du genre y voient un film mettant en scène des morts-vivants (que l’on pourrait assimiler aux plus démunis) engagés dans une révolution sociale, unissant leur force pour faire exploser un reste de société humaine construite sur l’inégalité des richesses. Moi je n’y vois que des macchabées dodelinant de la tête prêts à sauter sur le premier vivant venu pour se repaître de ses entrailles.

Si cet univers ne me séduit pas au cinéma, je viens en revanche de terminer le Tome 1 de Walking Dead intitulé « Le passé décomposé », un comic en noir et blanc publié chez Delcourt que j’ai vraiment apprécié. Peut-être déjà parce que les zombies ne m’arrivent pas en pleine face provoquant une désagréable poussée d’adrénaline. Sûrement aussi parce que le scénario est bon et les dessins bien léchés. Certes il y a du sang, des morts et des viscères. Certes les zombies respectent les règles du genre (lents, stupides, vénéneux) mais Robert Kirkman met surtout en scène des vivants forts, intéressants, obligés de se serrer les coudes pour pouvoir survivre. L’histoire est centrée intelligemment sur les relations humaines dans un monde nouveau. Une bande-dessinée pour amateur mais pas que…

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

10 commentaires
  • My Little Discoveries - mai 22, 2011

    Heu… Là encore tu en parles bien mais je passe mon tour quand même, je sais que tu ne m’en voudras pas! ;o)

    • luzycalor - mai 23, 2011

      :-) Non absolument pas. Je sais que cet univers est très particulier et pour tout dire je n’aurais pas moi même acheté cette bande-dessinée. Je l’ai lu chez un copain.

      • My Little Discoveries - mai 23, 2011

        Ahhh je comprends!
        J’ai pensé à toi ce week-end car je suis tombée sur des BDs de Bilal…mais je ne les ai pas lues car c’est un univers un peu gore pour moi ! ;o)

        • luzycalor - mai 23, 2011

          Alors là par contre je peux acheter car j’aime beaucoup les dessins de ce mec! Même si je peux comprendre aussi que l’on puisse trouver son univers disons heu… un brin masculin. Je ne sais pas si c’est le terme mais c’est celui qui me vient là tout de suite. Très bonne journée.

  • potzina - mai 23, 2011

    En lisant ton article, je me suis dit que cette BD était peut-être pour moi vu que, comme toi les films de zombies bof ! mais en version non animée, ça peut le faire. Et puis, j’ai vu la planche que tu as publié et… je passe mon tour aussi 😉
    Bonne soirée et à bientôt !

  • luzycalor - mai 23, 2011

    :-) Mince alors. Coup d’épée dans l’eau. Ce n’était pas l’effet escompté! Je n’ai peut-être pas choisi la meilleure planche et pourtant elle me semblait idéale pour illustrer l’article.

  • Faustine - mai 23, 2011

    Comme je te l’ai dis sur Twitter, mon mari est fan de cette série de BD. Il a tous les tomes actuellement … J’avoue avoir succombé à la série par facilité. Même si mon mari a préféré la BD, elle y ressemble tout de même. Même que quelques épisodes de la saisons 2 vont être travaillé avec Stephen King … J’ai hâte de voir la suite …

    • luzycalor - mai 24, 2011

      La série ne me dit rien pour l’instant parce que voir débouler des zombies à tout va me fout « un peu » les jetons. A la fois, si King intervient c’est qu’elle doit être de qualité! Je me fies à ton avis et à celui de ton mari sur le sujet d’ailleurs. SI j’en ai l’occasion un jour, je n’hésiterais pas tout au moins à y jeter un œil.

  • Alex - septembre 30, 2011

    N’étant pas un grand fan du genre j’ai eu la même réaction en lisant ce premier tome de walking dead. Malheureusement sa va trop loin dans le malsain pour moi en tout cas surtout à partir de michonne et du gouverneur. Sinon je reconnait que le scénario est bien fait et que le tout construit comme une série télé donne envie de lire la suite mais trop c’est trop en ce qui me concerne^^ je préfère retourner à mes bons vieux comics de type sandman, hellboy et tout sa^^ Bonne critique en tout cas.^^

    Cordialement

    • luzycalor - septembre 30, 2011

      Merci Alex, finalement j’ai du m’habituer un peu au gore car moi qui faisais ma chochotte avant pour ce genre de truc, j’ai trouvé ça plutôt pas mal et bien fait!

Laisser un commentaire

La Superbe

Fil d’infos

Archives