Versailles en ferrailles

Bernar Venet à Versailles

Après Jeff Koons et Murakami, dont j’ai vu l’expo décalée à Versailles en  septembre dernier, au tour de Bernar Venet de présenter ses sculptures d’acier « monumentales » dans les jardins du Roi Soleil. Et déjà une nouvelle polémique de s’installer. Jean-Jacques Aillagon a l’air d’être un spécialiste du genre et ne se laisse pas démonter face au recours d’association de riverains n’hésitant pas à le taxer de monarque dans la manière d’imposer ses choix artistiques. Après tout c’est de bonne guerre lorsqu’il s’agit de parler de Versailles imaginé par l’un des plus grands souverains que la France ait compté.

Plus sérieusement, le plasticien niçois est invité au château jusqu’au 1er novembre pour exposer 7 œuvres gigantesques pouvant aller jusqu’à 20 mètres de haut. Tout en courbes et en acier rouillé, ses œuvres contrastent avec l’harmonie rectiligne et les matériaux nobles que recèle le domaine. Leur démesure semble trouver entièrement sa place dans ce haut lieu de notre patrimoine culturel. Si je n’ai pas encore pu voir le résultat sur site, j’avoue le trouver plutôt réussi en photos et vidéos, notamment l’idée d’encadrer le Roi soleil d’une parenthèse de « feu » jouxtant les dorures royales. Oui, le résultat me semble plutôt réussi n’en déplaise aux détracteurs. Par contre l’idée d’une installation définitive (car il est question de cela pour certaines des œuvres dans le reportage que je vous propose ci-dessous) me paraît totalement inadéquate.

Et vous qu’en pensez-vous?

Découvrez Les spirales d’acier de Bernar Venet font débat à Versailles sur Culturebox !

En savoir plus sur Bernar Venet :
> Son œuvre
> Son site Internet

En savoir plus sur l’exposition :
> Lire le communiqué de presse
> Le site Internet du château de Versailles
> Expo du 1er juin au 1er novembre 2011 – Accès gratuit à l’exposition par la cour d’Honneur du Château de Versailles. L’exposition Venet Versailles est organisé par l’Etablissement  Public du musée et du domaine national de Versailles.

Crédit photo : Etablissement  Public du musée et du domaine national de Versailles

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

9 commentaires
  • Onee-Chan - juin 10, 2011

    J’adore !!! merci beaucoup, je vais à Paris bientôt je te donnerai mon avis à ce moment là !

  • My Little Discoveries - juin 10, 2011

    Je viens de regarder la vidéo et je suis plutôt de ton avis! J’aime assez l’oeuvre présentée sur la photo mais de là à la laisser là… Le changement c’est bien aussi! ;o)

  • Anthony - juin 11, 2011

    Moi j’aime bien et en particulier, ta photo d’illustration est absolument magnifique !!!

  • Marine - juin 11, 2011

    D’après la photo et la vidéo je trouve ça très joli, harmonieux. :) Après je te suis sur le fait qu’une installation définitive serait inadéquate.

  • Fanny - juin 11, 2011

    Je trouve que la démarche est vraiment intéressante, les expos temporaires à Versailles ont le mérite de bousculer les habitudes, de faire du château un lieu de vie et non une sacralisation d’un passé reconstitué conforme au mythe que nous nous faisons d’une période bien révolue. Cela me fait rire, le jugement des visiteurs sur le mode « j’aime / j’aime pas ; c’est beau / c’est laid »…ce n’est pas le sujet, enfin pas seulement. merci en tout cas pour ces images :-)

    • luzycalor - juin 11, 2011

      Oui Fanny tu as raison le sujet n’est pas de savoir si c’est beau ou laid, il s’agit de découvrir un artiste dans un environnement différent et pas tant que cela finalement. Par contre de faire du définitif avec quelque chose qui devrait rester de l’ordre du temporaire là j’approuve moins.

      • Fanny - juin 11, 2011

        complètement d’accord, le fait que l’installation soit temporaire fait partie du concept ; c’est un habillement passager, pas un nouvel élément. Mais on a oublié que la restauration du château a elle-même fait débat, car quelle doit être la référence « absolue » l’époque Louis XIV, Louis XV, Louis XVI ? Si on garde Louis XIV, alors les aménagements postérieurs peuvent être contestés… aujourd’hui ce n’est pas le débat du grand public, qui se sent pourtant très concerné par les ajustements contemporains. Il y a une vrai idéalisation du passé, quitte à confondre les époques, et c’est pour cela que je parlais de passé reconstitué.

  • Fanny - juin 11, 2011

    vraie avec un e, désolée, n’hésite pas à corriger :-)

  • Elisa - juin 14, 2011

    Superbe cliché!
    Bon mardi. Bisous. Elisa

Laisser un commentaire

Découverte musicale

Fil d’infos

Archives