Les Adieux à la reine

Les adieux à la reine

Décidément Marie-Antoinette a fait couler, en plus de son sang, beaucoup d’encre depuis sa décapitation. Cette reine martyre qui suscite très souvent intérêt et compassion revient sur les écrans et cette fois avec Diane Kruger dans le rôle de la souveraine. Je l’avais déjà bien aimé sous les traits de Kirsten Dunst doublée du regard singulier et audacieux de Sofia Coppola. Un regard empreint de modernisme pour une Marie-Antoinette un brin jet-setteuse amatrice de converses roses bonbon. D’ailleurs à cette époque la réalisatrice disait s’être servie de sa connaissance des fastes de la jet-set et des habitudes décadentes de cette dernière pour imaginer son personnage. Un vrai succès selon moi.

Aujourd’hui Benoît Jacquot reprend Les Adieux à la reine de Chantal Thomas et l’adapte pour le grand écran afin d’en faire, espérons-le, un film à la mesure de son talent et de celui de ses acteurs. Une leçon d’histoire légèrement romancée sur les 14, 15 et 16 juillet 1789 à Versailles appréhendés à travers le regard d’une employée dévouée, seconde lectrice de la reine à la cours, nommée Sidonie Laborde. A la tête du royaume de France on retrouve Xavier Beauvois le réalisateur du très brillant Des dieux et des Hommes librement inspiré de l’assassinat des moines de Tibhirine en Algérie, à ses côtés Diane Kruger s’est donc glissée dans la peau de la reine, Léa Seydoux  joue quant à elle le rôle de Sidonie la lectrice, enfin Virginie Ledoyen celui de Gabrielle de Polignac. Le tournage s’est effectué  en grande partie à Versailles et vient juste de s’achever. La sortie du film n’est encore pas connue à ce jour.


Les Adieux à la Reine dans la Galerie des Glaces

En savoir plus :
Ça tourne à Versailles

 

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

14 commentaires
  • My Little Discoveries - juillet 12, 2011

    Tu es la première sur le coup, je n’avais pas du tout entendu parler de ce film! ;o)
    Je m’étais pour ma part beaucoup ennuyée devant le « Marie-Antoinette » de Sofia Coppola (je crois que j’ai un problème avec ses films!) mais j’aimerais bien voir celui-ci!

  • filou49 - juillet 12, 2011

    Moi non plus, alors que je suis souvent au jus des différents tournages – grace ou cause des différents abonnements de revues ciné que j’ai-celui la m’était passé à coté…
    il faut dire que je suis pas super fana des films historiques… très peu ont eu grace mes yeux, et pas le marie antoinette de miss copolla, effectivement quand même un peu soporifique :o)

  • luzycalor - juillet 12, 2011

    @Filou et Little discoveries : Comment ça vous n’aimez pas le Marie-Antoinette de Coppola? Hérésie! J’aime bien moi les films historiques et j’espère que celui ci sera à la hauteur. Jacquot est un bon à la fois.

    • filou49 - juillet 12, 2011

      J’ai un petit problème avec le cinéma de Sofia Coppola : trop d’évanescence et pas assez de chair pour moi…
      Euh, si je te dis que j’ai un petit problème avec le cinéma de Benoit Jacquot, tu vas plus pouvoir me parler, n’est ce pas? donc, promis, j’ai rien dit :o)
      Cela dit, Xavier Beauvois en rôle principal pour un personnage historique, j’ai assez envie de voir ce que ca donne… tu vois qu’on peut trouver un terrain d’entente… c’est mon coté très diplomate ca !o)

      • luzycalor - juillet 12, 2011

        Allez promis je ne te lance pas de pierres car j’ai vu avec plaisir que nous avions quelques goûts communs :-)

  • delph - juillet 13, 2011

    J’ai lu le roman il y a quelques temps et je vais surement me precipiter au cinéma à la sortie de ce film !
    Je n’ai pas du tout aimé la Marie-Antoinette de Coppola ! Trop de frivolité tue la frivolité dans ce film ;-), je dois être trop classique (et trop obsedé par la biographie de Marie Antoinette) pour pouvoir apprécier ce film même si j’admire son coté esthétique.

    • luzycalor - juillet 13, 2011

      C’est justement ce que j’avais aimé à l’époque, la frivolité, l’acidulé, le rose bonbon puis j’aime beaucoup le cinéma de Coppola : Virgin Suicide, Lost in Translation sont pour moi des références alors j’en perds peut-être un peu de mon objectivité. Cela dit je le reverrai bien maintenant car avec toutes vos critiques négatives j’aimerais peaufiner la mienne.

  • potzina - juillet 13, 2011

    Je vais en remettre une petite couche : je n’ai pas non plus aimé le « Marie-Antoinette » de Miss Coppola, pourtant j’aime ses autres films. Il y avait quelque chose de tellement factice dans son film que je ne me suis pas du tout attaché à ses personnages. Après c’est une question de sensibilité.

    • luzycalor - juillet 13, 2011

      Bon bin là, je ne peux rien faire…Y a pas quelqu’un qui pourrait le soutenir maintenant?

      • MoF - juillet 16, 2011

        Je garde un excellent souvenir de « Marie Antoinette » car…j »avais accompagné ma fille qui voulait le voir et qu’elle avait adoré!! (…pour faire dans le mauvais goût je pourrais ajouter qu’à mon avis c’était vraiment trop long … et que s’ il y avait eu quelques raccourcis, ça n’aurait pas été plus mal … )
        J’avais adoré Lost in translation par contre …donc je soutiens M-A car j’ai une procuration 😉 bonsoir et bien cordialement MoF

        • luzycalor - juillet 17, 2011

          Je dois avoir gardé une âme d’enfant alors!

          • MoF - juillet 17, 2011

            …ma fille est une adulte ( jeune certes) et nous partageons souvent des sorties et pas seulement shopping ;)…ceci dit, garder une âme d’enfant est très positif et apporte une souplesse de jugement que là je n’ai pas eue: les critiques ( et même les Cahiers du Cinéma qui ne sont pas tendres d’habitude) ont été unanimes pour apprécier ce film ! J’ai eu le même problème avec « Moulin Rouge » …est-ce la facture US dans la manière de filmer des thèmes français déjà très exploités de manière classique qui coince et que je n’arrive pas à saisir? Je pense… Cordialement.MoF

  • luzycalor - juillet 17, 2011

    :-) c’est vrai que j’ai tout de suite imaginé une enfant. En tout cas, comme toi, je pense que c’est plutôt positif de garder une âme d’enfant. Si j’ai beaucoup aimé ce film et son esthétique, je te rejoins toutefois pour Moulin Rouge. J’ai détesté ce film, tellement que je ne lui accorderai même pas de seconde lecture, comme quoi…A bientôt.

  • Elizabeth - janvier 11, 2012

    Intéressant de savoir que quelqu’un d’autre que moi est acro a la biographie de cette reine en fait trop méconnue! Je soutiens en parti le film de Soffia. Plusieurs points dans ce films ont prit trop d’ampleur alors qu’ils étaient très peu a aborder. Pourtant, l’ensemble est esthétique et particulièrement bien encadré. Malheureusement je crois que l’une des principales raisons pour laquelle j’ai été déçue c’est que j’imaginais cette jeune femme plus expressive, car je tiens a préciser que j’ai lu le livre de Fraser sur lequel le film est basé et on y trace le portrait d’une jeune fille un peu perdue dans ce nouvel univers particulier mais qui après peu, arrive a être assez alaise pour se moquer de celle qui l’aide dans son adaptation. Jamais je n’y ai vue une jeune fille trop timide., En effet même adulte, elle continue d’exprimer ses mécontentements a voix haute. Je ne cacherai pas que j’ai d’énormes attentes sur les films historiques puisqu’il s’agit de donner vie a une histoire déjà existante et non pas a une histoire inventée (par ailleurs qui représente aussi un grand défi). Ce qui m’amène aussi a préciser que Soffia n’a jamais voulue faire de film historique donc les deux sont difficilement comparables.

Laisser un commentaire

Cinéma : Nicolas Silhol

Fil d’infos

Archives