Tous les Soleils

tous les soleils

Il y a des films comme ça qui ne font pas beaucoup de bruit, qui se glissent à pas feutrés dans le paysage cinématographique et dont on entend assez peu parler. Tous les Soleils c’est l’histoire d’Alessandro un italien installé à Strasbourg avec sa fille Irina 15 ans et son frère Crampone un révolutionnaire en chambre au sens propre (son passe temps favori consistant à glander chez lui en robe de chambre) comme au figuré.

Professeur de musique  baroque un peu fou Alessandro n’hésite pas – pour motiver ses élèves – à danser la Tarentelle sur des tables d’amphi devant  des étudiants médusés. La tarentelle, vous savez cette musique traditionnelle italienne censée guérir de la piqûre de la tarentule et améliorer l’existence. Plutôt belle âme, il utilise son temps libre pour se rendre dans les hôpitaux aux chevets des malades et leur faire la lecture. Seulement voilà à trop penser aux autres (notamment à sa fille qu’il ne lâche pas d’une semelle) mais aussi à trop s’installer dans un veuvage presque rassurant Alessandro en oublie sa propre vie, jusqu’au jour où…

Si l’on peut reprocher au film quelques maladresses et quelques longueurs inopportunes, Philippe Claudel réussit toutefois le pari risqué d’évoquer le deuil tout en exploitant les ressources jubilatoires de la comédie italienne.

Stefano Accorsi y est craquant, tantôt drôle, tantôt mélancolique, toujours juste, incroyable de charme avec son accent italien. De toute façon, Berlusconi mis part, je suis la première à m’enthousiasmer pour tout ce qui touche de près ou de loin à l’Italie. Et cette petite comédie intimiste n’a pas fait exception. D’ailleurs en parlant de Berlusconi, une mention spéciale à Neri Marcoré dans le rôle du frère d’Alessandro qui depuis l’accession au pouvoir de Berlusconi a quitté l’Italie et demande à des fonctionnaires français ébahis un statut de réfugié politique. Avec ses peignoirs crasseux, il donne au film le ton de la comédie italienne mêlant volubilité verbale, burlesque et émotion avec brio.

Tous les soleils n’est peut-être pas un grand film mais incontestablement un excellent divertissement à voir sans hésiter.


A propos : Qui sont ces acteurs qui se ressemblent tant?

Je vous propose ce petit jeu parce que la ressemblance m’a sauté aux yeux. Saurez-vous les reconnaître?


Acteur 1


Acteur 2

 

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

17 commentaires
  • Le Chat Masqué - juillet 10, 2011

    Et bien moi je suis me suis ennuyée à mourir ! :-/ (oups, je casse tout là, désolée)
    à part le frère, un excellent personnage, le reste, ohlàlà, j’ai trouvé le tout très laborieux :-(

    • luzycalor - juillet 10, 2011

      Oh bin zut alors, C’est vrai qu’il y a quelques longueurs mais je ne me suis pas ennuyée du tout. On ne peut pas toujours être d’accord petit Chat 😉

  • Le Chat Masqué - juillet 10, 2011

    et pour ton test, ce sont les 2 frères du film les deux BG torses nus, non ?

    • luzycalor - juillet 10, 2011

      Non ce ne sont pas deux frères du tout et si tu ne reconnais pas le deuxième je m’étonne en revanche que tu ne reconnaisses pas le premier. Le film est culte. Je te laisse réfléchir encore.

  • Asphodèle - juillet 10, 2011

    Hooou la vilaine !! Me faire faire ce test à cette heure-ci en plus !! Il est dans l’ombre le premier non ? (oh l’excuse !) Il me dit quelque chose c’est clair mais ça ne me revient pas ! Le deuxième, je ne vois pas ! C’est pas ma journée…Bon je repasserai demain pour les réponses… En tous cas tu m’a donné envie de voir ce film ! J’aime bien les comédies « légères » de temps en temps et comme toi tout ce qui touche à l’Italie, à la Rome Antique, à la Toscane, à Fellini, etc j’a-do-re !! 😀

    • luzycalor - juillet 10, 2011

      Moretti, Fellini, Mastroianni, Pasolini, Antonioni, Benigni…et même Ramazzotti, j’adore. L’Italie est dans mes veines. Bon sinon, hou les filles, le premier est quand même connu pas tant l’acteur que le film bon sang!

  • Xofi64 - juillet 11, 2011

    Je te rejoins sur ce film!! j’ai adoré! j’aime cette ambiance italienne, j’ai passé un super moment (inattendu) avec ce petit film!

    • luzycalor - juillet 11, 2011

      Bonjour Sophie, merci pour ton témoignage en tout cas car je vois que le film n’est pas du goût de tout le monde. Moi j’ai trouvé que c’était effectivement un bon moment inattendu.

  • Océane - juillet 11, 2011

    Je ne reconnais pas les deux acteurs : je suis à la ramasse ^^

  • luzycalor - juillet 11, 2011

    Pour le premier acteur, il s’agit de Bob Geldof dans le film d’Alan Parker – Pink Floyd : The Wall, le deuxième n’est autre que Stefano Accorsi dans je ne sais trop quel film mais j’men fous il est juste craquant!

  • filou49 - juillet 13, 2011

    Celui la, j’ai eu envie de le voir au cinéma car j’avais beaucoup aimé le premier film – et les romans- de Claudel, mais finalement je ne l’ai pas fait… faut dire que mes proches y sont allées, et ont été trés partagés : entre l’enthousiasme, comme toi, et les fortes réserves, comme le chat masqué

    • luzycalor - juillet 13, 2011

      Oui c’est dingue comme les avis sont extrêmement partagés sur le sujet. Ceux qui ont franchement aimé et ceux qui ont trouvé ça fade! Et ça tiens à quoi?

  • Asphodèle - juillet 13, 2011

    Ca tient…à ce que je nomme humblement la…subjectivité et peut-être aussi le « moment », l’état d’esprit dans lequel on se trouve quand on lit ou on regarde un film !! 😉
    Haan la honte pour Bob Geldof, j’avais ce film en « cassette VHS », j’ai dû le voir 10 fois…il y a dix ans, car plus de magnétoscope pas racheté le DVD mais j’adoore ! Stéphane Acorsi est pas mal non plus (il n’aurait pas couché dans la baignoire çuilà !! à une certaine époque, s’entend… :)

    • luzycalor - juillet 13, 2011

      Oui c’est exactement ça.
      Et oui la honte pour Geldof merde alors, The Wall quand même!! Quand à Accorsi, je le trouve effectivement sublime ce type et dans le film encore plus (d’où la subjectivité peut-être 😉 )

  • Xtinette - juillet 17, 2011

    J’ai beaucoup aimé ! Surtout le rôle de l’oncle !

  • Carmadou - juillet 26, 2011

    Ah quel ennui ce film, je n’ai pas du tout accroché, certes il y a quelques moments qui arrachent un sourire, mais sinon c’est d’un lourd et la fin est d’un grotesque…heureusement après je me suis soigné avec le dernier Woody Allen 😉
    Pour Bob Geldof je n’aurai pu trouver, jamais vu « the Wall », j’ai toujours pensé que le cinéma d’Alan Parker était infréquentable après avoir vu Midnight Express que j’avais trouvé détestable…

    Peut-être que je me trompe?

    • luzycalor - juillet 26, 2011

      Bon bin ça, c’est fait 😉 On a pas toujours les mêmes goûts c’est sûr car même la fin je ne l’ai pas trouvé grotesque alors que moi c’est Woody qui m’a profondément ennuyée.
      Quant à Alan Parker, là encore je dois te dire Carmadou que je ne suis pas d’accord, j’ai trouvé Midnight express vraiment poignant (mais je l’ai vu à 20 ans et pas revu depuis, il m’a toutefois marquée), j’ai aimé The Wall (cela dit idem, la dernière fois que je l’ai vu je devais avoir 21 ou 22 ans), j’ai aimé également Angel heart (et là encore je l’ai vu vers 20 ans) et j’ai aimé The Commitments que j’ai revu il y a peu. Mais peut-être que finalement le cinéma de Parker est un cinéma pour jeunes adultes…En tout cas je reverrai bien tous ces films sans rechigner.

Laisser un commentaire

Festival de l’été

Fil d’infos

Archives