Quand l’oiseau de Paradis vole au secours de M…le Monstre

Un monstre à Paris - M et Paradis

Paris Art Nouveau, Paris Art Déco nous voici projetés dans un somptueux cabaret de Montmartre où se produit Lucille à la voix suave d’un oiseau de Paradis qui se déhanche sur les rythmes de – M – . Ouf, une demie heure au moins que l’animation a débuté et je commence enfin à l’apprécier. Car il faut bien le dire, en plus de la 3D a l’intérêt limité qui coûte un œil (12 euros pour être entouré de bouffeurs de pop-corn et autres aspirateurs à Coca, c’est pas un peu cher quand même?), le film met un temps fou à décoller. Les personnages secondaires largement présents au début me paraissent ennuyeux et mièvres. N’y voyez pas une adoration démesurée pour Matthieu Chedid et Vanessa Paradis, mais il faut bien l’admettre tout s’anime réellement lorsque arrivent en scène la belle et sa face de puce affublée du doux sobriquet de Francoeur. Petite mise en bouche :

La magie opère alors grâce à l’alchimie de ce duo poétique en diable. Impossible par contre d’oublier qui se cache derrière nos personnages. Ce sont bien – M – et Paradis que l’on voit se trémousser, jouer de la guitare, chanter sur des rythmes endiablés, se protéger, s’aimer d’amitié. Et l’on se surprend à vouloir nous aussi l’aider cette grosse puce à la voix d’ange et au cœur d’or (victime de manipulations douteuses en laboratoire) poursuivie par un préfet odieux. Car le film n’échappe pas à un fort penchant manichéen, non sans une pointe d’humour quand même. J’ai d’ailleurs à cet égard pu noter quelques répliques assez amusantes utilisant un coup le mot « ange », un coup le mot « diable ». Donc vous l’aurez compris, encore une fois nous assistons ici à la victoire du bien sur le mal.

Une animation à voir en famille pour sa composition graphique, sa poésie débordante, ses chansons envoutantes et son duo Lucille/Paradis- M/ Monstre Francoeur.  C’est déjà beaucoup me direz-vous. Pour le reste, elle ne laissera sans doute pas un souvenir impérissable.


En savoir plus :
> Cliquer

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

19 commentaires
  • My Little Discoveries - octobre 12, 2011

    Je ne suis pas fan de film d’animation mais vu l’extrait les chansons ont l’air sympa, du coup autant acheter le CD (si il existe, mais le contraire m’étonnerait…) ;o)

    • luzycalor - octobre 13, 2011

      Ah oui, j’ai vraiment aimé les chansons. Toutes celles que j’ai pu entendre dans l’anim sans exception. Je vais essayer de me les procurer également.

  • Lou - octobre 13, 2011

    Tu as éveillé ma curiosité… J’ai bien envie de le voir, mais j’attendrais la sortie en dvd !

    • luzycalor - octobre 13, 2011

      Joli compliment Lou. Merci.

  • ogressedeparis - octobre 13, 2011

    j’ai beaucoup aimé et je ne l’ai pas vu en 3d donc je n’ai pas été gênée… En effet c’est dans le cabaret que cela commence vraiment !

    • luzycalor - octobre 13, 2011

      Aucun intérêt que cette 3D dis donc. Au final je garde un bon souvenir du film mais j’avoue que je m’attendais à un scenar plus dynamique alors…Quand on s’attend au top, on est souvent déçu malheureusement.

  • filou49 - octobre 13, 2011

    moi je suis en train de faire le forcing auprès de mon fils de 5 ans pour le décider à aller le voir…il a pas l’air trés chaud, mais moi qui adore le chanson francaise, je suis assez partant… pour le coté manichéeein c’est hélas le cas pour une grosse majorité de dessins animés, destinés aux enfants en tout cas…,

    • luzycalor - octobre 13, 2011

      Oui c’est vrai et c’est sans doute pas plus mal. Tu imagines si le mal triomphait sur le bien le nombre de mômes traumatisés à la sortie 😉
      J’y suis allée avec ma fille de presque 5 ans. Elle a beaucoup aimé bien sûr mais le méchant préfet lui a fait quand même un peu peur. Assez bizarrement c’est ce gros monsieur qui l’affolée plus que l’immense puce un peu terrifiante du début. Comme quoi le message passe plutôt bien : tu peux être très laid ou différent des autres et pour autant avoir un coeur d’or et plein d’autres qualités.

  • delph - octobre 13, 2011

    J’ai de plus en plus de mal à aller au ciné (ou alors des touts petits ciné independant) rien que l’idée de faire la queue entre des neons, la boutiques de bonbons, des ecrans de bandes annonces et les odeurs de pop-corns je suis decouragée (je deviens un vieux ours je crois…)

    • luzycalor - octobre 13, 2011

      Tout à fait d’accord. Les UGC notamment abusent vraiment. Tout y est fait pour consommer des cochoneries et donc (pour ceux qui accessoirement viendrait juste voir un film) faire prodigieusement ch—
      Au tarif actuel de ces grandes boîtes de distribution, c’est juste incroyable! Pour le coup je me sens bien mieux dans mon ciné de quartier ou dans les salles d’art et d’essai.

  • powings - octobre 13, 2011

    Je suis allée le voir hier soir, je l’attendais depuis 2 semaines et je ne suis absolument pas déçu, j’ai adoré.
    Vivement le dvd.

    • luzycalor - octobre 13, 2011

      Attention je suis juste déçue mais je ne regrette pas, j’ai passé un excellent moment et je comprends ton enthousiasme Powings. A bientôt.

  • potzina - octobre 13, 2011

    Ton avis ne fait que confirmer mes doutes. J’ai envie de le voir car je suis une fanatique de films d’animation mais je ne trouve pas le graphisme génial (j’ai vu la bande-annonce au ciné), le single me tape sur les nerfs et je déteste la 3D ! En même temps j’aime tellement les films d’anim que je vais sûrement allé le voir . Voilà un commentaire tout en contradiction ! 😆

    • luzycalor - octobre 13, 2011

      D’autant plus en contradiction ma chère Potzina que j’ai dit que j’aimais le graphisme et les chansons 😉 Allez va le voir, même si tu es un peu déçue ça se regarde bien quand même…il y a de beaux moments tout en poésie.

  • Xtinette - octobre 13, 2011

    De biens jolis dessins avec de belles voix… J’irai !

  • Carmadou - octobre 13, 2011

    Moi ce qui me passionne le plus dans cette histoire c’est le pop corn dans les multiplex, pour vous rassurez ce Pop Corn il ne vient pas de chine…C’est de la production française, une société du Gers devenue leader européen en un clin d’œil…les mangeurs de pop corn sont insupportables mais il participe à la grandeur de notre pays. (nous ne racontons pas d’histoire, allez jeter un coup d’œil sur http://www.popcorn.fr) …Pardonnons les! (nous nous avons du mal, mais nous n’espérons pas le Paradis…)

    • luzycalor - octobre 13, 2011

      Tu m’étonnes qu’ils sont devenus leader. Tu as vu un peu la taille des boîtes vendues!!! Et il y en a à qui ça ne fait pas peur de mâcher connement du carton pendant 1H30. Ca pue, c’est bruyant et le pire c’est que tu as l’impression que certains ne viennent au cinéma que pour bouffer du pop-corn. Genre, le film serait moins bon s’il n’avait pas leur dose de maïs. Je maudis les bouffeurs de pop-corn et ceux qui les fournissent Carmadou. Je ne leur pardonne rien du tout car je suis sûre qu’ils n’ont de toute façon pas conscience qu’ils participent à la grandeur « éco » du pays, quant à la culturelle, c’est une autre affaire.

  • Anthony - octobre 23, 2011

    Je n’aurais probablement pas le temps d’aller voir le film (pas mal occupé ces temps-ci), mais je pense que ça ne m’aurait pas déplu, et en tout cas j’aime beaucoup cette chanson

    • luzycalor - octobre 24, 2011

      Ah oui c’est dingue comme ce petit air peut envahir ta tête pendant des heures, des jours…des semaines 😉

Laisser un commentaire

Cinéma : James Mangold

Fil d’infos

Archives