Ombres et lumières du soleil levant

Japon ombres et lumières du soleil levant

Depuis que je suis allée au Japon, je ne rêve que d’y repartir. Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture nippone attire irrémédiablement mon attention. J’entends Kitano, Imamura, Oshima, Miyazaki je tends l’oreille et tempère parfois mon objectivité. Les œuvres de Tadao Ando, Kenzo Tange, Kishô Kurokawa me fascinent. Parler Shibuya girls, cosplay, en apprendre un peu plus sur les Geishas, même au travers le regard romanesque et esthétique plus qu’empreint de vérité historique de Rob Marshall, me plaît beaucoup.

Le Japon est un pays à part. Un pays insulaire marqué par une histoire pas si lointaine de souffrance et de douleur dont il traine encore aujourd’hui le lourd fardeau. Même si la condition de la femme là-bas n’est pas des plus enviable, je me suis sentie bien lors de mon périple. Comme si j’étais un peu chez moi. La gueule de bois s’est d’ailleurs fait ressentir dès mon retour, à l’aéroport Charles de Gaulle, au moment même de m’engouffrer dans les couloirs froids du métro et de monter dans un RER un jour de…grève. Une envie furieuse de retourner en ces lieux s’est alors emparée de moi, modérée certes par ma peur d’un soudain tremblement de terre ou d’une quelconque catastrophe type Fukushima, mais motivée par la beauté de cette nation où technologie moderne et tradition se mêlent en parfaite symbiose, où coexistent plusieurs religions sans qu’aucune ne l’emporte sur l’autre, où douceur, zénitude, politesse frisant l’obséquiosité l’emportent sur l’agressivité et le stress. Attention, il est bien clair ici que je ne parle de ma vision qu’en tant que touriste parti pour 20 jours et que je connais par ailleurs les dérives de la culture du travail au Japon ainsi que ses conséquences sur la santé physique et psychique d’employés qui pour certains finissent au mieux par faire de leur bureau une seconde maison au pire par se suicider. Ce qui je le concède est très peu tentant. Mais c’est un tout autre sujet.

Bref, tout ceci pour vous dire quoi? Que je viens de terminer un livre remarquable sur le Japon couplant de splendides photos à de courts textes m’ayant immédiatement replongé au cœur de mon propre voyage. Analysé à travers le regard des deux auteurs, j’y ai apprendé rien qu’en les regardant la saveur des Okonomiyaki et des sushis (et vous avez ici une grande amatrice du genre) engloutis dans de petits restos typiques… je me suis projetée à nouveau au cœur du quartier Shibuya (un des carrefours les plus denses au monde) entourée de ces nuées de filles à la peau laiteuse, au look improbable sortie tout droit d’un manga que l’on nomme Shibuya girls…j’y ai batifolé avec les sumos…y ai repris le Shinkansen pour me retrouver une fois encore devant un des monuments les plus élégant et étonnant qui m’ait été donné de voir : Kinkaku-ji ou le pavillon d’or et ses jardins. Transportée entre Kyoto la traditionnelle et Tokyo la moderne, à la fois jumelles et pourtant si différentes, je me suis laissée happer l’espace d’un instant par Ombres et Lumières du Soleil Levant.

Japon, ombres et lumières du Soleil Levant – de Iago Corazza et Greta Ropa
Editeur : White Star


En savoir plus, lire également :
> Quelques mots sur mon périple : Japon, un voyage inoubliable (1) et (2)
> Japon qui es-tu? Une série de vidéos réalisées par David Minh (carnet de voyage)

Juste pour le plaisir des yeux  je vous propose quelques-unes de mes photos de temples à Kyoto, ne pouvant bien évidemment pas vous offrir un panel issu du livre.

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

22 commentaires
  • Fanny - janvier 4, 2012

    En effet ça donne envie… étrangement je n’ai jamais été attirée plus que ça par la culture nippone, que je connais très mal, mais depuis que j’ai découvert la Thaïlande j’ai très envie de parcourir l’Asie. Du Japon, j’ai surtout l’image cliché des cerisiers en fleurs…il faudrait que je complète cette représentation pour le moins sommaire !

    • luzycalor - janvier 5, 2012

      Image clichée peut-être un peu, mais les cerisiers en fleurs sur le chemin des philosophes à Kyoto à deux pas du Kinkaku-ji c’est quand même quelque chose :)

  • Anthony - janvier 4, 2012

    Moi aussi j’ai beaucoup apprécié mon voyage au Japon et j’y retournerais avec grand plaisir.
    Ce livre a l’air super intéressant, je vais le noter

    • luzycalor - janvier 5, 2012

      Pour ceux qui connaissent « un peu » le Japon le bouquin donne franchement envie et peut remuer quelques bons souvenirs. Pour les autres il n’a pas vocation à aborder précisément l’histoire ou la civilisation japonaise (rien de didactique) mais il a le mérite de faire partager le point de vue d’amoureux du pays, d’appréhender le Japon à leur manière et surtout d’inclure de superbes photos.

  • Aizen - janvier 5, 2012

    Tes références sont celles d’une passionnée de culture. Tu es de ces personnes qui ont soif de découverte et d’enrichissement intérieur. Le livre que tu nous proposes a l’air passionnant…mais je dois te dire que j’ai surtout été happée par ton post et ta façon de parler du Japon. Je suis particulièrement touchée de te lire, et de sentir autant de bienveillance pour ce peuple et sa culture.

    Le Japon, j’en connais bien des travers, mais je l’aime ce pays, parce qu’il est le mien. Tokyo je connais sur le bout des doigts et chaque recoin a son lot de souvenirs. Kyôto est une ville dont je suis littéralement tombée amoureuse, et c’est aussi la ville où se trouve ma meilleure amie japonaise.

    Tes photos du Kinkakuji me rappellent des jours heureux. Je suis ravie de contempler tes jolis clichés.

    Alors voilà, même si le Japon se trouve actuellement dans une phase d’ombre…j’espère qu’un jour nous verrons pointer des rayons de lumière. Serait-ce l’espoir? L’espoir d’une conscience global et d’amour universel sûrement.

    Jusqu’à ce jour, veillons sur ce pays. Si les anges gardiens n’existent pas, nous pouvons toujours décider d’en devenir.

    Bisous.

    • luzycalor - janvier 5, 2012

      Je suis extrêmement touchée par ton commentaire. Merci pour ces quelques mots Aizen. Oui j’ai pour le Japon, sa culture et ses habitants un regard particulièrement tendre même si parfois un certain côté nationaliste me gène un peu.

  • Liten Blomma - janvier 5, 2012

    Bonjour Luzycalor. Beau billet, merci à toi. Du Japon, hélas, je ne sais guère de choses, n’ayant jamais entrepris le voyage vers cette destination. Les recettes et autres façons de faire culinaires non plus. Je n’ai encore jamais mangé « japonais » de ma vie, erreur qui pourrait être réparée dès ce soir, si je me décidais à me faire un resto. Pour l’avoir un peu lue, je dois reconnaître qu’ils ont une belle littérature et une flopée d’écrivains talentueux (hommes et femmes confondus) et je ne doute pas que leur cinéma également, que je connais peu, très peu, trop peu (hormis quelques noms comme Nagisa Oshima ou Hideo Nakata), soit tout aussi édifiant, attirant et « dépaysant » pour qui veut entrer et s’immiscer dans ce pays et ses traditions ancestrales. Les photos que tu as mis en ligne ici sont à couper le souffle. Le premier sentiment qu’elles m’inspirent c’est de constater tout ce que les jardins de Giverny de Claude Monet doivent à l’esthétique du Japon et à la vision de la nature qui anime les Japonais. Certains puristes diraient que ce n’était que du « japonisme » (vision qu’ont retenue les Occidentaux du Japon). Soit. Dans ce cas, va pour le japonisme ! Parfois, je me dis qu’il y a du bon dans les clichés et les lieux communs que l’on se fait d’une culture ou d’une civilisation, à condition bien sûr de ne pas être volontairement réducteur et caricatural. Des raccourcis, certes, mais faisant office de passerelles et de mode d’accès à ce qui suscite un intérêt, des envies, des découvertes (toutes mises en pratique et expérimentées à l’occasion d’un voyage, par exemple, comme cela t’est arrivée, ou l’apprentissage d’une langue, etc.). Belle journée ! 😉

    • luzycalor - janvier 5, 2012

      Merci Litten Blomma. Oui c’est vrai que le Japon a été une vraie source d’inspiration pour certains de nos artistes. Monet était un grand amateur, et pas seulement ses jardins mais aussi la maison qui abrite une collection incroyable d’estampes japonaises.
      Pour ce qui est de la nourriture, je peux te dire que je n’ai jamais mangé de meilleurs sushis qu’au Japon. Cela paraît évident mais ce fut une explosion de saveur pour le palais. Je me souviens également avoir mangé des choses étranges type une algue délicieuse et spéciale poussant dans l’archipel d’Okinawa en forme de grappe de petits raisins. La mettre dans la bouche et sentir toutes ces petites perles éclater fut une sensation étrange mais fabuleuse. Essaye un resto japonais un des ces 4, un bon, et tu ne le regretteras pas, crois-moi.

      • Liten Blomma - janvier 6, 2012

        D’accord. J’en essaierai un, que j’aurais bien choisi ou qui m’aura été de bon conseil, promis 😉

  • le-monde-de-lali - janvier 5, 2012

    Quelle passion pour ce pays !! :)
    J’avoue que je suis fasciné à l’idée de pouvoir découvrir ce pays un jour.
    Tout y est tellement différent sa technologie avancée, ses traditions et coutumes.
    Par contre c’est sûre qu’ils n’ont pas été très gâté en évènement … :s

    Bonne journée !

    • luzycalor - janvier 5, 2012

      Merci Lali. Je suis contente de constater que la passion que j’entretiens pour ce pays se ressent dans ce billet. A bientôt

  • My Little Discoveries - janvier 5, 2012

    Très beau billet pour un pays qui, comme Fanny, ne m’avait jamais spécialement attiré jusque-là, mais où tu me donnerais presque envie de partir pour mes prochaines vacances!!! ;o)

    • luzycalor - janvier 5, 2012

      Oh « presque », pourquoi presque? par rapport à Fukushima?

      • My Little Discoveries - janvier 7, 2012

        Oh non, au contraire ils ont besoin des touristes!
        « Presque » car j’ai plein d’autres destinations en tête… ;o)

  • delph - janvier 5, 2012

    Très beau billet, on ressent ton amour et ta passion dans tes écrits.Le japon fait parti de mes projets….un jour…..

    • Luzycalor - janvier 5, 2012

      Merci Delphine.

  • Nerd Rizer - janvier 5, 2012

    Bonjour à vous.
    Je suis tombée sur votre blog en parcourant sans grande conviction HelloCoton et j’ai été très surprise, et émue, par votre article. Je suis moi-même une admiratrice du Japon depuis ma prime jeunesse. La culture nippone m’a toujours intrigué, bien qu’elle n’ait jamais joué un rôle « fondamental » dans ma vie, du moins jusqu’à mes voyages au pays du Soleil Levant. Depuis, autant dire que je n’ai qu’une hâte, y retourner.

    Je me suis bien reconnue dans votre paragraphe qui évoquait le « retour » en France, et la sensation d’avoir carrément changé d’univers. J’ai très mal vécu mon retour au pays « natal », à la froideur, la saleté, et la violence latente des parisiens. Dans le bus qui me menait de l’aéroport à la gare, je me suis fais agressée par le chauffeur qui ne comprenait pas pourquoi je ne descendais pas du véhicule en une seconde. Ces détails, aussi légers soient-ils, n’ont fait qu’accentuer mon envie de repartir là-bas.

    Même si le Japon n’est pas un pays parfait, je pense que la mentalité qui y règne est apaisante, pour beaucoup, et je suis heureuse de voir que des personnes sensées, qui ne tombent pas dans les clichés (comme beaucoup d’adolescentes uniquement obnubilées par Harajuku, un cas classique) apprécient ce pays étonnant. Je vous remercie également pour ces belles photos de Kyoto, ma ville favorite, qui m’ont rappelé d’excellent souvenir.

    Amitiés,
    Phil.

    • Luzycalor - janvier 5, 2012

      Moi aussi le retour m’a fait tout drôle. Je ne saurais vraiment dire pourquoi mais je me suis sentie un peu vide après et ça a duré près d’un mois. Je ne parlais que de mon voyage et ne pensais qu’à y retourner. Aujourd’hui j’ai des images merveilleuses qui me viennent en tête quand je repense à ce périple qui n’a que 2 ans. C’est assez amusant mais je connais quelques personnes dans mon entourage qui y sont allées et ont ressenti la même chose. Certaines se sont même mises au japonais (moi je n’ai pas eu le courage ayant essayé en étant étudiante mais n’ayant pas été très loin dans mon apprentissage). Merci à vous pour ces quelques mots. A bientôt peut-être.

  • Carmadou - janvier 5, 2012

    Ouah le beau billet cela fait rêver…. nous lorsque nous voulons faire un petit tour au Japon (vite fait bien fait) nous allons dans le jardin d’Albert Kahn…

    Parmi les cinéastes japonais, nous aurions cité Yasujiro Ozu,

    Merci encore de cet instant voyage

  • Luzycalor - janvier 5, 2012

    Je ne connais pas Yasujiro Ozu, je googlise! Pour Albert Kahn , j’aime beaucoup aussi mais y’a pas à dire c’est quand même mieux d’aller là-bas 😉

  • Asphodèle - janvier 11, 2012

    Quel billet ! Et tes photos sont à tomber ! Je ne connais le Japon que par ce que j’en ai appris en fac et après bien sûr. Il me fascine autant que la Chine et j’ai toujours été sidéré par la capacité des japonais à allier traditions et modernité, jusque dans leur façon de vivre aujourd’hui… Le don et la force qu’ils ont aussi pour se relever des pires catastrophes (Hiroshima, Fukushima et bien d’autres moins médiatisées). L’esprit « samouraï » n’est pas mort et dans l’acte du seppuku il faut y voir aussi un sens de l’honneur exacerbé, la mort plutôt que la honte,.. Certes les patrons des entreprises ont remplacé les seigneurs d’antan mais on y vit toujours selon ces codes ancestraux. Du bouddhisme en début d’existence au shintoisme de la vieillesse, les japonais n’oublient jamais le cycle des saisons, accordent une importance majeure à la nature (les cerisiers en fleurs notamment) et on retrouve ces influences dans les haïkus, dans la cuisine qui doit être un plaisir pour l’oeil et pour le palais, dans l’art en général. bref, je pourrai en parler des heures, donc je m’arrête là ! :) Merci pour ce billet et ces belles photos !

  • Manu - février 9, 2013

    Le Japon, c’est pour moi une terre un peu secrète, mystérieuse et qui laisse rêveurs. Cela fait quelques temps que je m’intéresse à la culture nippone … je ne sais pourquoi, çà m’a prit sur une simple lecture. Merci donc pour ce joli article, çà donne encore plus envie de découvrir ce pays!

Laisser un commentaire

Festival de l’été

Fil d’infos

Archives