Dans l’objectif de William Ropp, Dominique Issermann et Youssef Nabil

Expos à la Maison Européenne de la Photographie

La Maison Européenne de la Photographie – située au cœur du quartier Saint-Paul dans un ancien hôtel particulier – propose en ce moment une série d’expositions qui valent franchement le coup d’œil. J’y allais essentiellement pour voir William Ropp, le célèbre sculpteur de l’ombre et ses portraits sombres de l’enfance inquiète ou inquiétante, de l’homme dépouillé, de la contorsion des visages et des corps. Des clichés tout en ombre et lumière inscrits dans un univers onirique qui fait peur autant qu’il fascine.

© William Ropp / MEP

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


© William Ropp / MEP

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais au-delà de ces 20 clichés, je me suis également laissé séduire par les deux autres talents que sont Dominique Issermann et Youssef Nabil.

Venons-en d’abord à la démarche d’Issermann. Pendant trois jours l’artiste a photographié Laëtitia Casta, dépouillée elle aussi de tout artifice, dans les thermes de Vals construits par l’architecte Peter Zumthor. Les photos en noir et blanc d’une beauté incroyable de l’actrice dans une nudité souveraine et libre, totalement abandonnée à la photographe, jouent également avec bonheur sur les effets d’ombre et de lumière. Pour ma part je suis restée scotchée par la poésie de certaines, leur côté troublant, notamment celles où la chevelure de Casta telle une méduse flotte au gré de l’eau et y déploie ses longs filaments urticants. Magnifique! « Ce n’est pas un bassin, c’est un bâtiment rempli d’eau, un lieu où l’eau se répand. La lumière pénètre par des fentes, poignarde les blocs de pierre traçant sur les murs une carte. Le chemin où pendant 3 jours, j’ai photographié Laëtitia Casta » dira Dominique Issermann.

© Dominique Issermann / MEP

 

 

© Dominique Issermann / MEP

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au tour ensuite de Youssef Nabil qui pour la MEP a sélectionné 60 œuvres dont quelques gros plans épurés sur les visages de Catherine Deneuve, Marina Abramovic ou bien Charlotte Rampling posant telle la Joconde.  Étonnants aussi cette photographie de Fanny Ardant en vierge Marie tenant dans ses bras le Christ ou ce portrait hommage à Frida Khalo intitulé My Frida réalisé au Caire en 1996.

L’artiste qui se met également pas mal en scène dans ses clichés travaille précisément la pose et colorise ensuite à la main le tirage argentique pour un résultat légèrement suranné rappelant l’atmosphère des vieux films égyptiens. En ce qui me concerne j’ai particulièrement apprécié son ensemble de photographies intitulé I will go to paradise où il s’immortalise dans un premier cliché de dos descendant vers la mer, puis progressivement dans un deuxième, un troisième et un quatrième avance dans la mer vers le soleil couchant, pour ensuite disparaître totalement dans le dernier cliché où seuls subsistent les éléments naturels, Nabil étant parti …au paradis. A voir indéniablement.

© Youssef Nabil Courtesy Galerie Nathalie Obadia Paris Bruxelles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin la MEP propose une dernière expo, qui m’a beaucoup moins enthousiasmée, intitulée Eloge du vertige sur la photographie expérimentale des 60 dernières années au Brésil au travers Geraldo de Barros, Claudia Andujar, Miguel Rio Branco ou Cris Bierrenbach dont voici une photo quelque peu troublante…

© Cris Bierrenbach

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En savoir plus :

> Maison Européenne de la Photographie
5-7 rue de Fourcy
75004 Paris
www.mep-fr.org
Ouvert du mercredi au dimanche de 11h00 à 19h30
Plein tarif : 7 euros

 

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

19 commentaires
  • Liten Blomma - février 12, 2012

    Effectivement, très belle piéta avec Fanny Ardant dans le rôle de la Vierge.

    • Liten Blomma - février 12, 2012

      Wow, effectivement… les sublimes photos qu’a prises Youssef Nabil de Catherine Deneuve et Charlotte Rampling : vraiment magnifiques. Travail admirable.

      • luzycalor - février 12, 2012

        Oui très beau travail en effet. Franchement ces expos sont extraordinaires et comme je ne connaissais aucun des artistes à part Ropp, je me suis régalée.

  • Liten Blomma - février 12, 2012

    En revanche, j’ai un peu plus de difficulté à apprécier les clichés de Dominique Issermann. J’ai l’impression de les avoir déjà vus 100 fois (surtout à l’orée de la Journée de la Femme). Je les trouve trop léchés, trop publicitaires. tant pis.

    • luzycalor - février 13, 2012

      Je t’assure qu’ils sont magnifiques et poétiques. Enfin moi j’y suis sensible. Un jeu d’ombres et de lumières, de peau / pierre-bois formidable. A la fois c’est vrai que l’image Casta c’est un peu « L’Oréal parce que je le vaux bien! » mais cette fille est vraiment superbe et sensuelle et la photographie lui rend bien.

  • Carmadou - février 12, 2012

    C’est toujours un bonheur la MEP, … nous y allons régulièrement! Nous aimons aussi la fondation Henri C

  • Carmadou - février 12, 2012

    artier Bresson

    • luzycalor - février 13, 2012

      Ah bin tiens justement il y a en ce moment une exposition que j’aimerais voir à la Fondation Cartier- Bresson : Paul Strand et HCB, deux visions du Mexique. Ca a l’air mortel!

  • Le Journal de Chrys - février 13, 2012

    Rhhho il y en a qui ont la chance de voir cette expo!!!!!
    J’en vois quelques images chez toi!

    Merci

  • My Little Discoveries - février 13, 2012

    J’aime bien la MEP, j’essaie d’y aller quand je passe par Paris ;o)
    Et justement j’avais repéré l’expo des photos de Casta qui me paraissait très chouette, ce que tu confirmes!

    • luzycalor - février 13, 2012

      @ Chrys : un petit passage par Paris s’impose donc 😉
      @ My Little Discoveries : Lors de ton prochain voyage (qu’il te faut faire avant le 25 mars quand même) vas-y mais Ropp est également à voir. C’est assez surprenant.

  • Océane - février 13, 2012

    J’ai adoré l’expo de Youssef Nabil justement, j’en avais fait un billet la semaine passée, son travail est vintage-moderne, comme j’aime. Quant à Isserman, c’est toujours un événement visuel ! La MEP a vraiment un carnet d’expo de toutes beauté !

    • luzycalor - février 13, 2012

      Oui j’ai lu ton billet Océane. Très chouette d’ailleurs. On sent effectivement que tu as aimé Nabil. J’ai également apprécié les photos de cet artiste mais j’avoue avoir préféré le travail sur les ombres et la lumière de Issermann et Ropp ainsi que l’univers onirique de Ropp. Je me sens davantage transportée par ce type d’art.

  • stephanie - février 14, 2012

    J’ai failli y aller… il faut que je me dépêche avant que ça ne change. Peut être entre midi et deux : c’est faisable en une heure l’expo ?
    Merci pour ce compte rendu !!

  • stephanie - février 14, 2012

    Zut : oublié de m’abonner aux comment encore

    • luzycalor - février 14, 2012

      Salut Stéphanie,

      Oui c’est faisable en une heure. Mais c’est vrai que en ce qui me concerne (et c’est aussi valable pour les tableaux ou les sculptures) il m’arrive de rester scotchée 10 minutes devant une œuvre qui me plaît particulièrement et de…rêvasser un peu. J’aime bien prendre mon temps quoi!

      • stephanie - février 14, 2012

        Je tenterai quand même alors un midi !
        Merci encore pour ce compte-rendu

        Bonne soiree

  • Anthony - février 14, 2012

    Malgré toutes mes virées à Paris, je n’ai jamais eu l’occasion d’aller à la Maison Européenne de la Photographie, mais c’est sur ma liste. Tout comme les termes de Vals, que j’avais vu dans un numéro de la géniale série de documentaire « Architecture » sur Arte.
    Et enfin, j’aime beaucoup les photos de Dominique Issermann (en tout cas celles que tu montres).

    • luzycalor - février 14, 2012

      Eh bien alors tu aimerais toute l’expo parce que les 2 clichés que j’ai mis sont très chouettes mais pas forcément les meilleurs (enfin ça n’engage que moi).

Laisser un commentaire

Cinéma : James Mangold

Fil d’infos

Archives