Le Querrec, la photo et le Royal Monceau

Le Querrec au Royal Monceau

Le Royal Monceau – Raffles Paris propose en ce moment une série de photographies de Guy Le Querrec articulée autour des thèmes du voyage, du mariage et du jazz. L’œil de l’éléphant, un bien drôle de titre pour une exposition de grande qualité dont les clichés noirs et blancs  des grands noms du jazz ont particulièrement retenue mon attention. Passionné par ce courant musical, Guy Le Querrec a ainsi immortalisé Miles Davis, Jimmy Lyons, Elvin Jones, Nina Simone et bien d’autres encore dans des ambiances nocturnes brumeuses et des attitudes particulières de fatigue, de concentration, de plaisir ou de décontraction rendant le tout extrêmement vivant. Evan Parker, saxophoniste lui a d’ailleurs un jour fait ce compliment : «Tes photos révèlent nos secrets, on y apprend quelque chose sur nous-mêmes.»

Alors pourquoi l’œil de l’éléphant?  Tout simplement en hommage à un vieux proverbe africain que Le Querrec affectionne particulièrement voulant que l’œil de l’éléphant « shoote » chaque instant pour le vivre uniquement, intensément, comme si c’était la première et la dernière fois. Un instant « décisif » selon Cartier Bresson, « incisif » selon Le Querrec, leitmotiv de sa photographie.

Un joli moment, une découverte.

Eléphants du cirque Bouglione Place du Trocadéro à Paris – 1997 – Copyright : Guy Le Querrec_Magnum

MilesDavis en concert salle Pleyel -1969 – Copyright : Guy Le Querrec _ Magnum photos

Salle Pleyel – Concert Hall – Copyright : Guy Le Querrec _ Magnum Photos

The American Jazz musician – Jimmy Lyons – Copyright : Guy Le Querrec _ Magnum Photos

Villejuif. Cité de la rue Georges le Bigot. Paris – 1975. Copyright : Guy Le Querrec _ Magnum photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Galerie art district
gratuit
41 avenue hoche, 75008 Paris
Métro : Charles de Gaulle étoile

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

6 commentaires
  • Liten Blomma - mars 15, 2012

    J’aime bien cette métaphore de « l’oeil de l’éléphant » comme métaphore du diaphragme qui s’ouvre en tant que porte ouverte à l’imagination. L’expression en elle-même est pleine d’inspiration,. On comprend pourquoi certains photographes, comme lui, sont d’authentiques artistes. Merci pour cette découverte.

    • luzycalor - mars 15, 2012

      Franchement l’expo est super chouette. Je ne connaissais pas cet artiste mais maintenant je suivrai…Métaphore du diaphragme qui s’ouvre sur l’imagination, c’est exactement cela!

  • Marion - mars 15, 2012

    Ces photos sont vraiment superbes. Merci pour la découverte.

  • Anthony - mars 25, 2012

    A regarder en écoutant Aldo Romano, Louis Sclavis et Henri Texier, bien sûr :-)

    http://www.nrblog.fr/jazzocentre/2011/06/afrique-la-trilogie-sclavisromanotexier/

    J’ai lu quelques part qu’ils allaient ressortir un album bientôt et je compte en parler…

    • luzycalor - mars 25, 2012

      Bien sûr! :) Merci Anthony, je viendrai te lire d’autant que je ne connais pas plus que ça.

  • Corka - février 15, 2013

    Je ne connaissais pas ce photographe, merci pour la découverte !

Laisser un commentaire

Festival de l’été

Fil d’infos

Archives