Les infidèles – Jean Dujardin & Gilles Lellouche

les-infideles

Bon voilà j’ai cédé à l’appel du titre racoleur, à la probabilité de me marrer devant des scènes de bande-annonce dont le niveau de finesse semblait inversement proportionnel au comique de situation… je suis allée voir Les Infidèles et je ne regrette rien. Mieux j’ai même parfois apprécié les moments d’émotion offerts auxquels je ne m’attendais pas du tout. Alors pourquoi je ne regrette pas d’avoir vu Les Infidèles?

> Parce que justement loin d’être seulement un film comique aux répliques douteuses, graveleuses et machistes (bon attention ne me faîtes pas dire non plus ce que je n’ai pas dit : il y a bien quelques scènes vulgaires et outrancières mais elles ne servent selon moi qu’à mettre l’accent sur le fait que l’humain ne fait pas toujours dans la dentelle!), les sketchs des infidèles dénoncent surtout la vanité des kékés qui se croient irrésistibles et à l’abri de tout alors que la vie dans ses aléas si petits soient-ils et sa temporalité les rappelle souvent à l’ordre.

> Parce que Les Infidèles dénonce à la Houellebecq dans l’Extension du domaine de la lutte une forme de solitude inhérente à nos sociétés capitalistes à l’origine d’une misère économique, sociale autant que sexuelle. Ainsi le sketch d’Hazanavicius raconte les tribulations pathétiques d’un employé en séminaire – que campe un Dujardin plus « beauf » que jamais mais extrêmement touchant dans la détresse morale – multipliant entre deux branlettes dans sa chambre d’hôtel le soir, les rateaux auprès de ses collègues moqueurs (et particulièrement la gente féminine).

> Parce que même si on peut la trouver cousue de fil blanc, la saynète abordant la question fatidique du « Chéri, dis-moi comme ça là, allez je te promets que je le prendrai bien : m’as-tu déjà trompée? » aboutissant sur la crise d’hystérie et la remise en cause d’un couple regorge de vérité et de justesse. Traqués par la caméra d’une Emmanuelle Bercot plutôt cruelle, Alexandra Lamy et Jean Dujardin y sont étonnants.

> Parce que Sandrine Kiberlain en tentatrice de queutards, animatrice d’une réunion des « Infidèles anonymes » dans une scène décalée est vraiment amusante. Kiberlain, amusante, c’est pas un peu antinomique ça?

> Parce que Jean, quand tu ne parades pas et que tu ne fais pas de grimaces débiles, tu joues vraiment bien. Les américains eux-mêmes t’ont octroyée la récompense suprême au nez et à la barbe de Clooney (c’est pas un peu injuste quand même?). Bon n’oublions pas que ces mêmes américains ont distingué l’insipide Marion Cotillard et la charmante Juliette Binoche.

> Parce que Gilles Lellouche s’en tire merveilleusement bien aussi.

> Parce que Les infidèles reste une comédie qu’il faut savoir prendre avec recul et humour sans chercher à analyser si le rôle de la femme y est consternant ou pas. Ce film n’est pas un documentaire et n’a pas vocation à être chef d’oeuvre oscarisé. Abordé sous l’angle masculin, on ne peut pas dire en plus que le mec infidèle y soit reluisant.

La polémique des Infidèles avaient déjà commencé avec les affiches promotionnelles censurées présentant je cite « une image dégradante de la femme » (au passage je tiens à souligner qu’en tant que femme je trouve qu’il est des causes plus importantes à défendre – femmes victimes de violence en tout genre, aliénation religieuse, parité homme-femme – que celle de retirer une image sûrement un peu lourdingue mais plutôt marrante au nom de je ne sais quelle pudibonderie!). Pourtant en filigrane, la fidelité ne serait-il pas le concept défendu par Les infidèles?

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

19 commentaires
  • Le chat masqué - mars 6, 2012

    J’ai très envie de le voir aussi, pour toutes les raisons que tu énumères ici :)
    Super article, as usual !!

    • luzycalor - mars 7, 2012

      Merci Le Chat, je suis toujours très sensible à ces compliments.

  • Fanny - mars 6, 2012

    Je vois qu’on a le même avis sur ce film ! Vraiment pas mal du tout.

  • filou49 - mars 6, 2012

    zut j’ai vu le film en avant première il ya deux semaines et ma critique était presque prete ,mais je m’apercois qu’elle allait ressembler pas mal à la tienne:o) j’aurais du etre plus prompt :o)
    en tout cas moi aussi ce fut une belle surprise que ce film plus sombre et plus ^profond que leurs arguments de vente…ils ont voulu jouer la carte comédie pour attirer le public, mais j’ai préféré largement les sketches plus grincants…

    • luzycalor - mars 7, 2012

      J’ai trouvé « La question » particulièrement réussi mais celui où Lellouche joue le rôle d’un quarantenaire plein de fric vieux-beau qui se tape une minette de 19 ans très loin de ses préoccupations est également très bon.

  • My Little Discoveries - mars 6, 2012

    Ton article fait du bien après les critiques négatives que j’avais lues jusqu’à maintenant! Si j’avais la possibilité d’aller le voir, tu m’en aurais convaincue! ;o)

    • luzycalor - mars 7, 2012

      Merci. M’étonnerait qu’il passe à Bristol en tout cas. Quoiqu’avec l’aura international de Dujardin maintenant rien n’est moins sûr :)

  • agrippine - mars 6, 2012

    hello !
    bel article que tu as fait !
    pour ma part j’ai passé aussi un bon moment meme si toutes les scenes ne sont pas au meme niveau d’appréciation.
    j’ai fait un article aussi dessus ici :http://cultureetpapotage.blogspot.com/2012/02/les-infideles.html
    mais loin d’etre aussi bien dit que le tien! 😉
    biz

    • luzycalor - mars 7, 2012

      Bonjour, oui j’ai lu ton article. Merci pour le compliment et à bientôt.

  • Bambi à Paris - mars 7, 2012

    Tout à faire le même avis, j’ai adoré alors que je pensais aller voir un navet… j’avais pas autant rit depuis…

    • luzycalor - mars 7, 2012

      Je n’ai pas adoré mais j’ai passé un bon moment devant un sujet traité de manière inattendu. Je ne me suis pas trop marrée non plus en fait, j’ai trouvé pas mal de situations tellement pathétiques!

  • potzina - mars 7, 2012

    Je n’étais pas très emballée à l’idée de le voir parce que les films à sketches ne sont pas ma came mais Fanny et toi m’avez convaincu :)

    • luzycalor - mars 7, 2012

      J’attends de lire tout le bien que tu vas en penser :)

  • Le Journal de Chrys - mars 7, 2012

    Un film que je n’ai pas encore vu mais pourquoi pas????

  • Wolvy128 - mars 8, 2012

    Une comédie beaucoup plus surprenante que ne le laisse présager la bande annonce. Certes les sketchs sont parfois inégaux mais on a vraiment pas le temps de s’ennuyer. Si je devais en sélectionner deux, ce serait celui de la réunion des infidèles anonymes et celui de l’échange entre Jean Dujardin et Alexandra Lamy qui résument bien à eux seuls le film, à savoir drôle et touchant. Enfin, je ne peux pas terminer mon commentaire sans relever cette phrase de ton article avec laquelle je suis d’accord et qui m’a beaucoup fait rire: « Kiberlain, amusante, c’est pas un peu antinomique ça? » :)

    PS: Je viens de découvrir ton blog et je le trouve très chouette graphiquement. Je risque d’y revenir essentiellement pour le cinéma et les séries.

    • luzycalor - mars 8, 2012

      Merci Wolverine :-) Au plaisir de te revoir par ici.

  • Portmaniaque - mars 8, 2012

    En effet, nous sommes totalement d’accord sur le film !
    J’ai adoré ton « Kiberlain, amusante, c’est pas un peu antinomique ça? » 😀 En effet, ça surprend ! Je l’avais tout de même trouvé déjà assez comique dans Les Femmes du Sixième Etage ^^

    • luzycalor - mars 8, 2012

      Ah oui, j’ai beaucoup aimé ce film mais je l’y ai trouvée également trop coincée. En fait j’aime plutôt bien cette actrice mais elle a un je ne sais quoi de mélancolique, de triste dans le regard…

Laisser un commentaire

Cinéma : Nicolas Silhol

Fil d’infos

Archives