Smoking Smoking presents…

Smoking Smoking

It’s all about love. Un piano, quatre mains, deux voix, un univers anachronique et fantasmé pour un premier album de onze ballades en noir et blanc. Belle équation pour Vanessa Filho et Audrey Ismaël à l’origine de ces audacieuses volutes de fumée où le cinéma de Cassavetes croise les chansons d’amour du King et où Nina Simone côtoie les héros de Western. Mélodies envoûtantes, un brin hypnotiques mais jamais soporifiques, sonorités vintage enveloppées de douce mélancolie It’s all about love flirte parfois avec la sensualité de Kate Bush, parfois avec la suavité d’Elysan Fields. Rencontre avec un duo d’artistes bien de notre temps.

Luzy : Audrey et Vanessa, votre EP 5 titres est disponible depuis le mois de septembre 2011, vous venez de sortir votre premier album It’s all about love, parlez-nous un peu de vous? Comment vous-êtes-vous rencontrées et laquelle des deux fut à l’origine de Smoking Smoking ?

Audrey :  Nous nous sommes rencontrées il y a environ 7 ans. Vanessa travaillait comme réalisatrice pour une boite de production et je faisais un stage là bas. Nous nous sommes retrouvées ensemble sur un tournage et nous avons eu une sorte de coup de foudre amical immédiatement. On ne s’est plus quitté depuis!

Vanessa : Nous sommes toutes les 2 à l’origine du projet. Nous prenions un verre un soir, nous refaisions le monde comme nous avons l’habitude de le faire. A un moment donné nous nous sommes mises à chantonner et à se dire que ce serait super d’essayer de monter quelque chose ensemble sachant que nous faisions déjà de la musique chacune de notre côté. C’est à ce moment là que nous est venu le refrain de Are we lucky?. Nous nous sommes retrouvées dès le lendemain pour commencer à travailler et le groupe est né ainsi.

 Luzy : Quelles sont vos influences musicales?

Audrey: Nous avons des influences musicales plutôt différentes au départ mais nous nous sommes faits découvrir l’une à l’autre nos goûts réciproques. Moi je suis avant tout une grande fan des Beatles et des groupes pop comme les Beach Boys, Simon & Garfunkel ou les Kinks. Mais j’aime aussi beaucoup l’univers des chanteurs Rufus Wainwright ou Peter Von Poehl.

Vanessa: J’aime énormément les chanteuses au piano comme Tori Amos ou Fiona Apple. Je suis également très touchée par l’univers de PJ Harvey, Antony and the Johnsons, Nina Simone, Léonard Cohen, Beirut et Bon Iver. Et en France, Dominique A, Miossec, Daniel Darc, Michel Legrand et Brel. Nous aimons également beaucoup les musiques de films qui nous influencent dans notre travail comme Hans Zimmer, Clint Mansell, Yann Tiersen ou encore Alex Beaupain.

Luzy : Vous avez fait la première partie de AaRON, comment l’avez vous vécu? Avez-vous été bien accueillies par son public?

Vanessa : C’était une expérience artistique et humaine merveilleuse! Quand Simon et Olivier nous ont invitées à rejoindre leur tournée en 1ère partie, le projet était encore très récent. Il avait à peine quelques mois. Cela nous a donné la possibilité de vraiment nous « former » sur scène, au contact du public d’AaRON qui est un public incroyable, qui nous a offert une vraie écoute.

Luzy : Quelle est votre relation avec ce duo musical révélé au public par le film de Lioret (Je vais bien ne t’en fais pas) dont la chanson U-Turn fut reprise comme thème principal de la BO?

Audrey : Nous sommes très proches d’eux. Vanessa a travaillé sur leurs clips et sur leurs images depuis le début du groupe. Mais ce fut une vraie marque de confiance de leur part de nous inviter sur autant de belles dates! Ce sont des souvenirs de tournées incroyables, de grands moments!

Luzy : Dans le clip Are we lucky? on croise un peu d’Elvis, un peu de Marilyn mais aussi un peu de Gena Rowlands (la muse et femme de Cassavetes) dans un New York en noir et blanc, d’où vous est venue l’idée de ce clip étrange et onirique composé de personnages cultes ou appartenant au cinéma américain?

Vanessa : Ces personnages font parties intégrantes de notre univers. Lorsque nous étions en studio lors de l’enregistrement de l’album, nous parlions de ces personnages romantiques et passionnés car quelque part, ce sont eux autant que nos histoires personnelles qui nous ont inspirées nos chansons. Nous avons imaginé une rencontre dans un New York idéal entre Marylin et Elvis qui se seraient croisés, auraient dansé ensemble et vécu une histoire d’amour passionnée. Et nous avons fantasmé aussi cette diva en fin de carrière désespérément amoureuse. Quand nous sommes parties à New York toutes les 2, nous avons voulu donner vie à l’image à ces personnages à travers notre sensibilité.

Luzy : Que pensez-vous du cinéma de Cassavetes, vous a t-il vraiment influencées dans la réalisation de votre clip?

Audrey : Oui et sûrement autant dans le clip que dans la réalisation de la pochette où nous nous sommes même inspirées des graphismes des affiches de cinéma de cette époque. Mais il y aurait tellement de choses à dire sur lui, sur son cinéma…trop! C’est un maître, et il a une façon unique de filmer ses acteurs, d’épouser leurs émotions. Il leur laisse la place d’exister.

Luzy : Quels sont vos projets désormais?

Vanessa  : Nous avons plein de projets! La scène déjà. Nous travaillons actuellement sur une tournée en 2013.

Audrey : Et l’image continuera d’accompagner le projet à travers une exposition et un livre photos réalisé par Vanessa déclinant l’univers du clip et de l’album.


En savoir plus
:

> Its all about love est en écoute en cliquant ici

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

5 commentaires
  • My Little Discoveries - décembre 12, 2012

    Merci pour cette chouette découverte et cette jolie interview! J’aime bien l’extrait, il faudrait que j’aille écouter l’album ;o)

    • luzycalor - décembre 13, 2012

      L’album est chouette et assez éclectique.

  • Aurélie - décembre 13, 2012

    Sympa cette interview. J’aime bien leur style en tout cas. Bonne journée.

  • Anthony - décembre 24, 2012

    C’est très sympa, ça, je vais aller écouter le reste, merci pour la découverte.
    Mais il peuvent pas arrêter de doubler leur nom, les groupes (Django Django, Dark dark Dark, Pony Pony Run Run, etc… cf http://dumdum.fr/magazine/clash/les-groupes-doivent-ils-arr%C3%AAter-de-doubler-leurs-noms)

  • luzycalor - décembre 26, 2012

    Ah oui c’est vrai ça, je ne m’étais jamais fait la réflexion :)

Laisser un commentaire

Cinéma : James Mangold

Fil d’infos

Archives