Collaboration – Ronald Harwood

Collaboration

Stefan Zweig, Richard Strauss. L’un juif autrichien, l’autre allemand. Une admiration réciproque qui les conduira à réaliser ensemble un opéra en trois actes La Femme silencieuse. Mais un librettiste juif en 1933, en pleine arrivée au pouvoir du NSDAP, se retrouve condamné à voir son nom rayé des affiches, ses œuvres publiquement brûlées et son identité bafouée.

Très tôt Zweig aura la conscience du terrible danger que représente Hitler pour les juifs, l’Autriche et toute l’Europe alors que Strauss adulé du dictateur, proche du pouvoir nazi, nommé d’ailleurs Président de la Chambre de Musique du Reich, ne sentira pas la menace et essayera de jouer de sa position pour imposer le nom de Zweig. Peine perdue, le pouvoir le rappellera à l’ordre par intimidation. Gare à qui possède une bru et des petits-enfants juifs. Or telle est la « faiblesse » de Strauss sur l’œuvre duquel  flotte pourtant largement l’ombre du venin hitlérien!

Collaboration – qui se joue actuellement au Théâtre de la Madeleine – a été écrite par Ronald Harwood célèbre pour avoir scénarisé le film Le pianiste de Polanski. Si la pièce souffre très légèrement de quelques lenteurs au tout début (lors de la rencontre entre les deux auteurs) elle ne fait que monter en puissance en termes d’émotions ressenties autant que de jeu des acteurs, très bien servi d’ailleurs par la virtuosité de Michel Aumont et de Didier Sandre. Là où la collaboration artistique se transforme en collaboration tragique avec le régime nazi, l’amitié n’en est pas moins forte. La censure fait rage, les autodafés vont bon train, la culture en prend un coup dans l’aile. Ne reste que le choix de s’incliner, se renier : Strauss en devenant « collabo » un peu malgré lui mais sans trop y réfléchir quand même, Zweig en prenant la fuite au Brésil allant jusqu’à se donner la mort moralement détruit par la guerre qui fait rage en Europe.

Collaboration est un vrai bijou qu’il serait dommage de manquer.

 

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

6 commentaires
  • carmadou - février 17, 2013

    Nous avons vu cette pièce au mois de Novembre, nous nous y étions ennuyés par sa mise en scène d’une lourdeur certaine, d’un didactisme ennuyeux.

    Klauss Mann a rencontré Richard Strauss à la fin de la guerre, il en a fait un article, le personnage est totalement différent de la pièce, bien plus antipathique. Nous ne savons pas où est la vérité sur le personnage.

  • Luzycalor - février 17, 2013

    A part le début de la pièce (15 premières minutes) je ne me suis pas ennuyée un seul instant. J’ai trouvé au contraire que tout allait crescendo et les acteurs sont vraiment très bons. Par contre je suis assez d’accord pour dire que cette pièce ne met certainement pas en relief la vérité en ce qui concerne Strauss qu’elle dépeint plutôt comme sympathique et victime de…plus que collaborateur impliqué. A la lecture d’autres articles sur le sujet j’ai cru comprendre que Strauss avait pourtant activement collaboré.

  • Marine - février 18, 2013

    J’ai adoré cette pièce moi aussi et particulièrement le rôle de Sandre. A voir vraiment.

    • Luzycalor - février 18, 2013

      En ce qui me concerne j’ai eu une petite préférence pour Aumont que je trouve très bon acteur. Quant à l’actrice qui jouait Pauline, sa femme, elle m’a beaucoup amusée.

  • dasola - avril 18, 2013

    Bonjour Luzycalor, j’ai eu le plaisir de voir cette pièce il y a 1 an et demie quand elle a été représentée au théâtre des Variétés (avant que D Sandre ait son accident de la circulation): j’ai adoré le texte et quel plaisir de voir des acteurs comme D Sandre, M. Aumont et Christiane Cohendy qui joue Mme Strauss. http://dasola.canalblog.com/archives/2011/10/15/22303234.html Bonne journée.

  • myryamka - août 13, 2013

    Interessée, car je programme dans un théâtre sur montpellier, mais avec des comédiens de talents mais moins connus, nous sommes un petit théâtre de 100places…Théâtre privé sans aide donc ..
    cette année une pièce de grumberg et camus et d’autres.. nous attenons de clôturer la programmation

Laisser un commentaire

Exposition

Fil d’infos

Archives