L’échappée Belle au Grand Palais

Yang Yongliang – Crocodile and Shotgun, série The Silent Valley

Échappé belle, je ne sais pas. Sûrement un peu trop tôt pour le dire mais l’exposition en forme de parenthèse anticrise à laquelle m’a conviée l’association Ahahah! (triple A ça ne vous rappelle rien? bien que nous soyons amputés d’un de ses éclats) a quelque chose d’une bouffée d’oxygène. Pas forcément pur. Pourtant, après tout, mettre le nez dans le dérèglement de notre système et envisager des échappatoires imaginables ou imaginaires par le biais de créateurs de talent, ça fait du bien.

Car s’éloigner de la grisaille, s’évader au-delà des limites du quotidien, s’envoler vers des horizons lointains en pensant un monde meilleur, créer et inventer perpétuellement des moments de rêve, d’émerveillement et de liberté, voilà le pari tenu par les 50 artistes (de l’art graphique, de la vidéo, de la photo, de la mode, de la musique ou de la danse) ayant participé à cette exposition.

Chacun vient témoigner, avec ses mots, ses dessins, ses photos, son art que la puissance créatrice et l’audace sont les armes dont nous avons besoin pour sortir de la crise. Pour inventer le monde de demain. Pour entrer avec force et confiance dans cette phase de mutation.

L’exposition extrêmement poétique se tient actuellement et jusqu’au 21 juin sous la nef du Grand Palais dans le cadre des animations et événements organisés par « Cinéma Paradiso« , seul bémol d’ailleurs car du coup très loin de la mettre en valeur comme elle le mérite.

Voici quelques œuvres et artistes parmi ceux qui m’ont le plus marquée :

Liu Bolin – Hiding in the City « 41, Open Field »

Liu Bolin se fond dans le décor pour signifier l’effacement de son individualité dans la société chinoise. La photographie présentée ici ironise subtilement sur le sens des slogans politiques chinois. « Le bonheur s’est renversé » et « Le bonheur nous est tombé sur la tête » sont les messages que l’artiste veut faire passer en se fondant dans le sinogramme du bonheur. Un bonheur qui n’est pas encore arrivé.

 

JR – 28MM, Women are heroes, Favela Morro Da Providencia, Rio de Janeiro

L’évasion par la force du groupe. L’homme peut dépasser la structure sociale dans laquelle il évolue, peut dépasser la souffrance, la peur. Les femmes pour JR symbolisent ces nouveaux héros. Ces guerrières du quotidien qui changent l’aspect du monde dans lequel on vit.

 

Lucie et Simon – Silent World

Par un traitement minutieux de l’image et de son espace temps, Lucie & Simon dépeuplent et donnent des airs d’abandon à des lieux publics pourtant célèbres pour leur capacité à mobiliser les foules. Ils rendent alors disponibles des lieux connus de tous et permettent au spectateur d’imaginer de nouveaux usages de ces lieux.

 

Yang Yongliang – Crocodile and Shotgun, série The Silent Valley

L’œuvre à distance, laisse voir des paysages embrumés et paradisiaques qui semblent appartenir aux temps anciens. En s’approchant, on aperçoit que l’imagerie urbaine contemporaine est omniprésente, anticipant les effets dévastateurs de l’industrialisation et de l’urbanisation sauvages. L’homme est seul. Observateur impuissant.
> Site internet de l’artiste

 

Electronic Shadow – Timedrop

Bon là c’est vrai, la photo ne rend rien à la sensation hypnotique qui nous prend lorsque l’on regarde l’œuvre puisqu’il s’agit d’une invention en mouvement. Les cinq gouttes de Timedrop tombent continuellement dessinant les motifs de cette clepsydre hybride. En s’approchant le visiteur perturbe le rythme de l’horloge, dérègle le temps qui s’arrête, une nymphe lumineuse vient le saluer tandis que les gouttes se muent en filets d’eau plus ou moins forts en fonction de ses mouvements.

 

Seth – Performance « Evasion »

Des enfants. Des planètes. Des cercles de couleur. Des renaissances. Des personnages qui, de l’autre côté, perçoivent le monde d’après.

 

Pierre-Elie de Pibrac – Real Life Super Heroes

En chacun de nous sommeille un héros. Dans la série « Real Life Super Heroes », Pierre-Elie de Pibrac met en valeur un phénomène récent aux Etats-Unis : des individus, sorte de super héros contemporains, s’attaquent de front et de façon décalée à la misère, à la violence et à l’incivilité. Des photos imprimées sur les murs des villes, les trottoirs. Les super héros sont dans la ville.

 

En savoir plus :

L’échappée Belle 
Grand Palais
Avenue Winston Churchill Paris 8ème
du 10 au 21 juin 2013
Accès libre de 11h à 21h00
avec le « pass  journée » (13 euros)

Site Internet : http://www.ahahah.fr/lechappeebelle/

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

7 commentaires
  • ogressedeparis - juin 14, 2013

    Merci pour le partage… j’avais entendu parler de cinema paradiso mais pas de l’expo

  • ohoceane - juin 16, 2013

    Évasion garantit au Grand Palais :) Merci pour ces belles images, je n’y ai pas encore fait de tour, je dois me dépêcher !

    • luzycalor - juin 17, 2013

      Oui encore 4 jours seulement! mais j’espère que cette expo trouvera ensuite sa place ailleurs.

  • Anthony - juin 23, 2013

    Oh ça avait avait l’air chouette cette expo, avec des artistes que j’aime et d’autres que je ne connais pas. Dommage, c’est fini (et c’était à Paris)

    • luzycalor - juin 27, 2013

      :) Superbe expo oui mais sur 10 jours. C’est peu je te l’accorde pour le Lyonnais que tu es qui pourtant vient finalement assez souvent sur Paris il me semble.

  • carmadou - septembre 14, 2013

    Connaissant votre passion pour le street art, nous vous laissons ici ce lien qui ne devrait pas vous laisser insensible.

    http://www.mymodernmet.com/profiles/blogs/zebrating-anamorphic-street-art

  • luzycalor - septembre 14, 2013

    J’adore merci :) Il faut que j’en parle, c’est génial.

Laisser un commentaire

Découverte musicale

Fil d’infos

Archives