Les lois de la gravité – Théâtre Hébertot

Les lois de la gravité

Un soir tard dans la pénombre d’une salle d’interrogatoire de commissariat éclairée par les lumières des réverbères de la rue, un policier fatigué, désabusé reçoit une visite pour le moins étrange. Drapée dans un manteau fripé, rongée par la culpabilité, une jeune-femme vient se dénoncer pour le meurtre commis dix ans plus tôt d’un mari tortionnaire victime des lois de la gravité après sa chute du balcon d’un immeuble d’une petite ville portuaire. Désireuse de soulager sa conscience, dévouée à ses enfants, altruiste par nature, ce brin de femme d’emblée attachante ne souhaite qu’une chose : payer pour son crime quelques heures seulement avant sa prescription. Touchée par cette âme sensible, le flic blasé se concentrera 2 heures durant à la convaincre qu’elle ne doit pas, qu’il ne faut pas. Qu’au fond lui en voit des êtres qui méritent la prison mais qu’elle – « pas vu-pas pris » l’homicide ayant été compris en suicide à l’époque – mérite beaucoup mieux que le sort que la prison lui réserve.

Dominique Pinon dans le rôle du fonctionnaire de police au grand coeur excelle à jongler entre l’humour et le drame, la force et la douceur avec une justesse incroyable, absolument convaincant dans ses propos qui pourtant excluent toute forme de justice, toute question morale sous-tendue par l’acte criminel. Et le public se laisse embarquer, séduit par ce « presque » huis clos étourdissant, bourré d’humanité, entre une femme qui s’accuse et un flic qui récuse. Un face à face entre deux âmes perdues, deux solitudes qui s’entendent mais ne s’écoutent pas, se livrent mais ne se comprennent pas, se joignent pour mieux s’éloigner.

Les Lois de la gravité d’après un roman de Jean Teulé est adapté par Marc Brunet, mis en scène par Anne Bourgeois et se joue en ce moment au Théâtre Hébertot.
Avec : Dominique Pinon, Florence Loiret-Caille et Pierre Forest.

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

2 commentaires
  • Polina - février 28, 2015

    Un pitch qui m’éveille ! :)

  • Luzycalor - février 28, 2015

    Tant mieux. Cool. La pièce est vraiment chouette et Dominique Pinon y est très bon. Ca m’a donné envie de revoir les quelques films de Caro et Jeunet dans lesquels il joue (notamment Délicatessen).

Laisser un commentaire

Découverte musicale

Fil d’infos

Archives