Le Japon, entre tradition et modernité

La Japon - temple d'Or

Tokyo est étonnante à bien des égards. Elle abrite un tas de quartiers hétéroclites, tous aussi fascinants les uns que les autres. Bien entendu je n’ai pas la prétention de vous dire qu’en 15 jours j’ai pu en faire le tour mais je vous propose de vous présenter mes préférés.

Tout d’abord, le quartier de Shibuya où les écrans lumineux sont plus impressionnants les uns que les autres et où des hauts-parleurs crachent à plein volume des tubes de pop japonaise (et croyez-moi la JPop c’est quelque chose!).
A peine sortie du métro, me voilà projetée dans un autre monde, le monde de la mode, du shopping, de la profusion, du gigantisme et de l’animation débordante. La grande place juste à côté de la gare est dominée par la fameuse tour Shibuya 109, célèbre pour son design original en forme de tube et les nombreux magasins qu’elle recèle.

Shibuya c’est donc une ambiance, un quartier noir de monde et si cela peut d’abord effrayer, on s’y sent vite à l’aise tant cette foule est organisée et respectueuse des autres passants. Pas de stress, pas d’agressivité, tout le monde se déplace lentement, patiemment, poliment en attendant sagement son tour. Shibuya, c’est aussi des jeunes avec des looks improbables, stylés, à la pointe de la mode qui rient, boivent et vivent tout simplement.
Les jeunes-filles ont les cheveux décolorés du blond au rose pâle, longs ou courts, frisés ou raides : un vrai paradis pour coiffeur! Maquillée à l’extrême, celles que l’on appelle aussi « Shibuyettes » ou « Shibuya girls » ont les yeux remplis de paillettes et une petite larme bleue collée au coin de l’œil. Elles affichent des tenues ostentatoires et semblent prêtes à toutes les extravagances. Indéniablement, la jeunesse dans ce quartier paraît bien plus décomplexée que la jeunesse occidentale. Et ça, j’adore.

Tour Shibuya 109

Magasin de chaussures dans la tour 109

Jeunesse japonaise au look excentrique

Autre quartier ayant particulièrement attiré mon attention, celui de Shinjuku, quartier général des Yakuza (traduisez mafia Tokyoite). C’est un quartier exceptionnel. Particulièrement animé la nuit, il en devient fascinant par sa surenchère d’enseignes lumineuses aux caractères indéchiffrables. J’en garde un souvenir mémorable : une fin de journée pluvieuse, la nuit à peine tombée, des rues colorées de toute part, quelques tours hautes dans l’une desquelles j’ai aimé d’ailleurs, tels Scarlett Johansson et Bill Murray dans « Lost in Translation », pousser la chansonnette en hurlant comme une malade dans le micro d’une salle « personnelle » de Karaoké (c’est-à-dire réservée juste aux amis). Car attention, le Karaoké au Japon ne ressemble en rien au Karaoké de chez nous. C’est un véritable phénomène de société, indispensable à beaucoup de cadres venant s’y défouler à la sortie du boulot. Bref, cerise sur le gâteau, pour atteindre la salle en question sise au 12ème étage de l’immeuble, j’ai du emprunter un ascenseur extérieur façon bulle de verre permettant de dominer tout l’arrondissement. Je me croyais vraiment dans un autre monde, une vraie parenthèse « enchantée ».

Dans la rue

Dans la rue

Sex Shop

Outre ces deux quartiers, Tokyo c’est aussi le quartier populaire d’ Asakusa et son fabuleux temple bouddhiste, Roppongi avec la Tour Mori dont j’ai déjà parlé dans mon précédent billet ou encore , Ginza haut lieu du luxe (nos Champs Élysées en quelque sorte) où j’ai pu déguster dans l’un des meilleurs restaurants japonais du genre (selon l’amie qui m’hébergeait) un menu uniquement composé de tofu.

Temple bouddhiste

Cérémonie de l’encens

Super resto spécialisé dans le tofu

Mais Tokyo c’est bien d’autres choses encore et il me faudrait plus que quelques lignes pour vous raconter dans le détail mon fabuleux voyage.

Ville de lumière, de modernité, de design, de mode mais aussi de respect de l’environnement et des traditions, Tokyo est à mon avis un lieu où il fait bon vivre et où je regrette de ne pas pouvoir battre le pavé plus souvent.
Oui, de tradition également, car si j’ai essentiellement appuyé mon récit sur la modernité, je n’oublie pas tous ces fabuleux temples et jardins japonais qu’il m’a été donné de visiter, les plus impressionnants d’ailleurs étant situés à Kyoto avec notamment l’exceptionnel Temple d’Or dont la splendeur est restée à jamais gravée dans ma mémoire.

Le Temple d’Or de Kyoto – Kinkaku-Ji

Indéniablement je retournerai un jour au Japon pour de nouvelles aventures nippones.

> Lire également mon article « Le Japon, un voyage inoubliable » 

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

6 commentaires
  • Lucie Béluga - juin 6, 2010

    bon sang ce que ça me donne envie

  • Chocoralie - juin 6, 2010

    Quel reve de se ballader au Japon! Quel depaysement!

  • luzycalor - juin 6, 2010

    @ Lucie : merci pour ce gentil compliment.
    @ Chocoralie : Dépaysement garanti, c’est certain. Comme je le dis dans mon papier, une sorte de « parenthèse enchantée ».

  • frootloops - juin 7, 2010

    ça donne vraiment envie d’aller visiter ce magnifique pays, j’espère pouvoir y passer mon voyage de noces car ça représente comme même un sacré coup

  • Aizen - juin 12, 2010

    Ah le 109! ça me rappelle plein de souvenir! Shibuya, la statue de Hachikô…Tokyo ça a longtemps été mon chez moi et ça fait toujours du bien d’y retourner. Tu raconte de façon très passionnée ton voyage, ça se sent. héhé. ça fait plaisir. Quand à Kyoto, c’est une ville magique, je te l’accorde. Il y a beaucoup de magnifiques temples à voir: suzumushi-dera, kiyomizu-dera, le mont hiei n’est pas très loin non plus pour un pèlerinage…Sinon tu as été à Roppongi Hills? Pour Party c’est extra! ^^

  • luzycalor - juin 12, 2010

    Bonjour Aizen,
    Oui je le raconte avec beaucoup de passion car j’avoue que ce voyage a été exceptionnel à tout point de vue : rencontre, nourriture, sites visités, hébergement (idéal puisque chez une copine française qui habitait là bas mais qui depuis en est partie). Je suis effectivement allée à Roppongi Hills où j’ai notamment découvert la Tour Mori et le 21 21 Design Sight. J’espère y retourner un jour. Qui sait? peut-être que l’occasion se présentera à nouveau.

Laisser un commentaire

Expo : Albert Renger-Patzsch

Fil d’infos

Archives