Barcelone et Gaudí

Barcelone et Gaudi

Barcelone, j’y suis allée quelquefois, notamment dans le cadre d’un voyage de fin d’année d’études supérieures où « Ramblas » rimaient plus avec tapas qu’avec choix d’urbanisme (vous noterez d’ailleurs que c’est vraiment le cas). Peu importe l’heure du jour ou de la nuit, cette avenue piétonne est toujours bouillonnante de vie. Entourée des 2 quartiers les plus emblématiques de Barcelone que sont El Barri Gòtic et El Raval, elle dégage quelque chose de magique et de surréaliste où se mélangent sans peine le moderne et l’ancien, les touristes, les autochtones et les artistes de rue, les couleurs, les saveurs et les odeurs (surtout à la Boqueria un des marchés les plus fabuleux et les plus vieux de la ville). Les Ramblas vous l’aurez donc compris sont un peu le centre névralgique de la capitale catalane.

Barcelone me manque en ce moment et c’est avec joie que j’irai bien y faire un tour un de ces quatre. En plus c’est assez facile puisqu’un de mes amis y vit depuis 2 ans. Au-delà de l’effervescence méditerranéenne, ce joyau catalan renferme une série de réalisations tout droit sorties de la tête de l’architecte Antonio Gaudí. Oh je sais, quelques moqueurs diront qu’il n’a pas su terminer son œuvre majeure – la Sagrada Familia – toujours en construction depuis 1982, mais n’oublions pas que cet extraordinaire temple gothique est visité par plus de 2 millions de personnes par an. Moi je me souviens surtout de la sensation que j’ai ressenti à grimper l’escalier en colimaçon pour atteindre le sommet offrant des perspectives surprenantes sur l’architecture de l’église.

Barcelone regorge de constructions fantastiques et toutes plus inventives les unes que les autres de Gaudí. J’avoue avoir été séduite par la Casa Mila, cet édifice si singulier et imaginatif avec sa façade ondulante en pierre. La Casa Batlló également, dont la façade ressemble quant à elle à une construction d’os et de crânes; les crânes étant les balcons, les os les colonnes. Mais plus que tout Gaudí, c’est le Parc Güell classé au patrimoine mondial de l’UNESCO : dépaysement assuré! Toutes ces couleurs, ces céramiques, ces mosaïques, ces formes alambiquées apportent une autre dimension aux constructions et transportent littéralement. La combinaison d’un dessin original, d’une taille de pierre surprenante et de couleurs vives est une expérience visuelle de chaque instant. Rien que pour Gaudí Barcelone vaut vraiment le coup d’œil, alors à bon entendeur…

La Casa Mila © Claude Springer

 

La Casa Batlló © DR

Céramique du Parc Güell © DR

Reptile Parc Güell © DR

Mosaïque Gaudí – Parc Güell © Claude Springer

Parc Güell © Nigel Fletcher-Jones

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

1 commentaire

Laisser un commentaire

Expo : Albert Renger-Patzsch

Fil d’infos

Archives