Mad Men : ces fils de pub des années 60!

Mad Men

« La femme peut parfois être l’homme de la situation », cette réplique d’un des publicistes de Mad Men plante le décor d’une série qui nous plonge dans l’ambiance sophistiquée d’une agence de pub new-yorkaise des années 60. Clopes au bec et whisky à la main, machos jusqu’à la caricature, égo-centrés, bosseurs, cyniques et sans nul doute névrosés, ces spécialistes de la pub prédisent deux avenirs possibles à la femme : devenir une ménagère parfaite ou une maîtresse hors pair. Cette misogynie tient à un milieu mais aussi à une époque où la femme elle-même associe sa réussite moins à une promotion qu’à une proposition de mariage de la part du patron. L’intrigue dans Mad Men tourne essentiellement autour de Don Draper, le séduisant et brillant directeur de l’Agence Sterling Cooper qui à la base semble avoir tout pour être heureux (un physique avantageux, le pouvoir, le fric, une femme belle et aimante, une maîtresse émancipée) mais qui va devoir faire face aux fantômes d’un passé traumatique.

Si je ne connaissais pas cette série (eh oui je sais nous en sommes à la saison 5 et je viens de me réveiller!) je l’ai tout de suite adoptée. Bien qu’un peu lents, les premiers épisodes nous plongent dans l’univers impitoyable de la publicité où tout va trop vite, où il faut trouver le bon slogan publicitaire, le bon mot, l’idée géniale. Et « le génie dans la pub, ce sont les prix à 99 dollars ». Cela ne vous rappelle rien? Moi j’ai tout de suite pensé à 99 francs de Beigbeder. Même esprit, même dénonciation : la dérive de la publicité, sa place dans nos vies et les excès qu’elle peut engendrer parfois (surconsommation, diktat de la minceur…).  A souligner aussi, un générique présentant quelques similitudes puisque 99 francs a été adapté au cinéma. Mais la comparaison s’arrête là, le film de Kounen étant franchement navrant alors que Mad Men cumule les atouts : une interprétation sans faille de Jon Hamm (le protagoniste clé – Don Draper), des acteurs excellents, la description minutieuse du New-York des Sixties et un travail sur la mise en scène plutôt bluffant. Une vraie découverte.

> Voir un extrait vidéo des plus explicite, cliquer : ici

> Voir le générique :

 

Crédit photo : DR

En savoir plus :
> Lire l’interview du créateur de la série chez Roxy

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

19 commentaires
  • vert cerise - février 21, 2011

    Ah mais comment ça se fait que tu découvres ça que maintenant, c’est topissime Mad Men ! Et ces looks vintage, je meurs devant chaque épisode ! (bon par contre, la place de la femme, je la laisse gentillement aux années 60, hein, … je veux juste les robes !)

    • luzycalor - février 21, 2011

      Bin ouais, c’est fou !! J’en avais vaguement entendu parler mais j’avais jamais approfondi le sujet. C’est un billet sur le net qui m’a donné envie de creuser. Cette série est vraiment extraordinaire. Tu aurais du m’en parler plus tôt! :-)

  • carmadou - février 21, 2011

    C’est le top evidemment,et en plus on revisite l’histoire des Etats Unis… je ne sais pas si c’est toujours au programme des terminales

    • luzycalor - février 21, 2011

      Salut Carmadou,
      Même pas sûre que cette période ait été un jour au programme. Par contre c’est au programme de Thibaut de Saint-Maurice dans son ouvrage « La philosophie en séries » :-)
      Tu connaissais Mad Men? Tu as aimé?

      • carmadou - février 22, 2011

        Oui oui nous avons suivi cette série dés la première année… Madame Draper une belle desperate housewive dans son genre. D’ailleurs si on regarde les séries de plus prés (desperate housewives, mad men, d’un coté, Sex and the city, Ally Mc Beal de l’autre), il est étonnant de voir le contraste entre les femmes des villes et les femmes des quartiers résidentiels…pas de doute, femmes au foyer c’est pas une vie

        • luzycalor - février 23, 2011

          hihi, tu m’étonnes 😉

  • My Little Discoveries - février 21, 2011

    Je suis comme toi, je n’ai commencé à regarder Mad Men que cet hiver! Mais je trouve comme toi que les premiers épisodes sont un peu lents, du coup j’ai laissé la série un peu de côté depuis le 6 ou 7e épisode…de la 1ère saison! L’intrigue décolle un peu après? C’est vrai que c’est bien fait, que les acteurs sont excellents et que certaines répliques font mouche, mais j’avoue avoir un peu de mal avec le statut de la femme à cette époque… Affaire à suivre comme on dit ;o)

    • luzycalor - février 21, 2011

      Je crois qu’effectivement l’intrigue décolle pas mal après (lu sur le net). Pour tout te dire je n’en suis qu’au 6ème épisode de la saison 1 et j’adore! L’ambiance, la période, la mise en scène, les acteurs, je trouve tout d’un excellent niveau.

  • Une fille à Paris - février 22, 2011

    J’ai bien envie de découvrir cette série dont tout le monde parle! On peut la regarder en str..ming? 😉 !!

    • Luzycalor - février 22, 2011

      Oh oui je pense que cela doit pouvoir se faire 😉 En tout cas, fonce, cette série est vraiment bien.

  • Diane - février 22, 2011

    Je n’ai pas encore regardé cette série et j’ai vraiment l’impression de passer à côté de quelque chose. Il faut que je la trouve en streaming !!!

  • Elisa - février 22, 2011

    C´est très bonne! J´aime ses airs « sixties »
    Amitiés

  • Laurent - mars 12, 2011

    Excellente série, j’adore!

  • Chib - avril 3, 2011

    Tres bonne serie en effet,
    Beau décors, beau costume contexte historique qui permet de placer les événements dans la vie des personnages .
    Tu as vu les 4 saisons ? La saison 5 a prit du retard en effet il y a eut des grosses négociation et j’avoue etre assez impressionné par la détermination du créateur à ne pas licencier ces acteurs et a ne pas inclure de la pub (ironiquement) dans son show .

    • luzycalor - avril 4, 2011

      Salut Chib,

      J’en suis au 3ème épisode de la saison 4 et j’aime de plus en plus cette série. Pourquoi licencier les acteurs? Ils deviennent trop gourmands?

  • Fanny - avril 12, 2011

    Coucou, je viens tout juste de finir la saison 1 et comme tout le monde je suis épatée par cette série. Chaque épisode est conçu comme un petit film, aux détails ultra léchés, les personnages dotés d’une rare complexité. J’ai aussi été impressionnée par la noirceur de cette série,finalement assez peu commune… la misogynie constante est dure à encaisser, mais vraiment bien retranscrite par des dialogues toujours subtils. Beaucoup de choses restent en suspens, j’ai hâte d’attaquer la saison 2.

    • luzycalor - avril 12, 2011

      Coucou Fanny,

      Tu vas te régaler. Moi j’ai enchaîné les 4 saisons (trop ouf). Je viens juste de les finir. J’ai adoré! Vraiment très bonne série. En plus le mec il faut bien le dire est craquant ce qui ne gâche rien 😉

  • mary - septembre 22, 2011

    Cet été j’ai dévoré les 4 saisons de Mad men ! Intelligent, fouillé, des images, décors costumes magnifiques. Des personnages complexes, une époque intéressante, vraiment une série différente…

    • luzycalor - septembre 22, 2011

      Je suis comme toi Mary, je les ai enchainés les épisodes de Mad Men. Une des séries les plus intelligentes qu’il m’ait été donné de voir avec Six Feet Under jusqu’alors.

Laisser un commentaire

Expo : Albert Renger-Patzsch

Fil d’infos

Archives