Rêver d’Indonésie

Indonésie

Peut-être parce que j’en ai tant entendu parler, peut-être parce que quelque part cet archipel ne m’est plus vraiment étranger, peut-être surtout parce qu’un ami très cher y vit et que je me prépare à enfin pouvoir l’aborder : l’Indonésie m’appelle. Le Mérapi sur l’île de Java au nord de Yogyakarta, montagne de feu active, explosive, meurtrière, ardente, couronnée par un dôme de lave m’effraie et m’attire à la fois. Ce volcan rendu si familier par l’enthousiasme communicatif de mon ami, alors coopérant du service national en poste au Merapi Volcano Observatory, à en évoquer les moindres détails. Jusqu’à en observer l’éruption sans doute la peur au ventre. Se souvenir de mon périple sur l’Etna et de la trouille autant que de la fascination à être en ces lieux. Là où la terre gronde, se fissure, fume, crache des cendres et des débris incandescents. Là où le cône qu’elle forme renferme le magma bouillonnant, brûlant, lumineux tirant sa source du noyau terrestre. Le sang de la terre. Se souvenir également de Katia et Maurice Krafft emportés par une coulée pyroclastique sur les flancs du mont Unzen au Japon. Ceux là même qui au péril de leur vie flirtent avec les dangers de la nature par passion.

L’Indonésie, qui égrène plus de 17 000 îles entre Asie et océan Pacifique, brasse une multitude de peuples et d’ethnies où se côtoient musulmans, hindouistes, bouddhistes, chrétiens et confucianistes. Dirigée d’une main de fer durant 32 ans par Suharto, l’Indonésie s’est engagée depuis la chute du dictateur en 1998 dans la voie démocratique, empruntant parfois des chemins bien sinueux. Cette terre, je ne l’ai approchée qu’au travers d’un amoureux qui aujourd’hui en a fait sa patrie et je me surprends de plus en plus à rêver d’Indonésie.

A Michel, à notre longue amitié…

Mount Merbabu seen from Merapi top

Solfatar at Merapi Volcano

Kids playing kites on the rice fields – à Bali.

Beautiful Amed beaches – à Amed Bali.

Waves breaking on Tanah Lot temple – à Tanah Lot Bali.

A traditional Batak village – à Danau Toba.

Lotus flower

One of the most beautiful rice fields landscape in Bali – à Tirtagangga.


En savoir plus :

 

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

6 commentaires
  • Kaeru - octobre 23, 2012

    C’est un pays qui m’attire aussi depuis que, adolescente, une de mes amies y a fait un voyage. Son récit m’avait captivé et j’ai toujours dans un coin de ma tête, le rêve d’y aller.

    Merci du voyage :)

    • luzycalor - octobre 24, 2012

      Pas de quoi, je rêve aussi un peu…avant concrétisation :)

  • Surfcity - octobre 23, 2012

    Chouette voyage a venir. Profite bien !

    • luzycalor - octobre 24, 2012

      @ Océane, Lali et Surfcity : Merci, effectivement ces paysages sont à couper le souffle.

  • le monde de lali - octobre 23, 2012

    ça à l’air magnifique !!! :)

  • ohoceane - octobre 23, 2012

    De magnifiques paysages, qui porte au rêve, c’est rien de le dire !

Laisser un commentaire

Expo : Albert Renger-Patzsch

Fil d’infos

Archives