Balzac et les artistes : entre mythe et réalité

La Maison de Balzac

Nichée sur les coteaux de Passy, la Maison de Balzac est la seule des demeures parisiennes du romancier qui subsiste aujourd’hui. C’est dans une des pièces qui lui servira de cabinet de travail et qui a fait l’objet d’une rénovation récente que Balzac a corrigé, de 1840 à 1847, l’ensemble de la Comédie Humaine et a écrit quelques-uns de ses chefs-d’oeuvre. Criblé de dettes, Balzac y trouve refuge en 1840 et demeure 7 ans dans cette retraite paisible pour y travailler. Musée dès le début du XXème siècle, la maison appartient depuis 1948 à la Ville de Paris qui en a fait un centre d’études et de mémoire autour de l’écrivain.

Du 17 juin au 2 octobre 2016, le lieu explore le temps d’une exposition le regard porté sur la création artistique de l’auteur. Avec plus de cinquante œuvres (peintures, sculptures, mobiliers, dessins…) issues des collections du musée, dont certaines jamais montré au public, l’exposition Balzac et les artistes, mythe et réalité confronte cette vision mythique de ce travailleur de la nuit avec la réalité de l’oeuvre d’un grand écrivain fortement marqué par la pensée contemporaine. Le foyer de l’opéra, les rédactions des journaux, les soirées littéraires offrent à l’époque autant d’occasions aux artistes de se croiser et d’échanger des idées. Balzac côtoie ainsi Alphonse de Lamartine, Victor Hugo, Alexandre Dumas, George Sand, Alfred de Musset ou Franz Liszt suscitant des amitiés qui exerceront une influence profonde sur sa pensée et le stimuleront dans des entreprises audacieuses que ce soit dans le domaine de art ou de la politique.

Les commentaires portés sur l’écrivain attestent également d’une grande diversité de regards. Durant deux siècles, qu’il soit question du physique de Balzac, de sa moralité, de son style ou de son sens politique, un large éventail d’opinions se déploie depuis le plus profond mépris jusqu’à l’éloge inconditionnel sans que jamais deux avis ne soient semblables. Alors qui est vraiment Balzac? Pour en savoir un peu plus direction ce petit havre de paix qui expose aussi de façon permanente des souvenirs personnels, des documents et objets d’art. Clou de la visite au-delà du charmant jardin, le bureau de l’homme de lettres et la fresque généalogique des personnages de la Comédie humaine. 

 

Maison Balzac

Jardin de la Maison Balzac – © Benoit Fougeirol

Maison Balzac

Balzac et les artistes © Benjamin Soligny

Maison BalzacÉmile Marcelin (Émile Planat, dit, 1825-1887) et Dumont (graveur).
Les romans populaires. Gravure parue dans le « Journal pour rire »,
10 septembre 1853. Gravure, 1853. Paris, Maison de Balzac.
Crédit photographique : © Maison de Balzac / Roger-Viollet

Maison BalzacHonoré de Balzac (1799-1850).
« Manuscrit corrigé du sonnet La Pâquerette dans les Illusions perdues ».
Paris, Maison de Balzac.
Crédit photographique : © Maison de Balzac / Roger-Viollet

 

 

En savoir plus :

Le site de la Maison de Balzac


Infos pratiques : 

Maison de Balzac 47, rue Raynouard 75016 Paris
du mardi au dimanche de 10h à 18h
Plein tarif : 5 euros
Réservation : 01 55 74 41 80

© Photo de Une – Pierre Antoine

 

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

Laisser un commentaire

Expo : Albert Renger-Patzsch

Fil d’infos

Archives