Blankets – Craig Thompson

Blankets Craig Thompson

D’inspiration autobiographique Blankets est un roman graphique racontant avec délicatesse les premiers émois amoureux. Tout en sobriété et précision, le récit plonge instantanément le lecteur dans quelques souvenirs de l’adolescence à jamais conservés. Ce premier amour qui malgré les affres de l’enfance ouvre le cœur sur un monde doux et ouaté. Une expérience sans repère vécue dans l’exclusivité gravant à tout jamais son empreinte dans l’histoire personnelle de chaque individu.

Décliné en plusieurs chapitres, Blankets c’est d’abord la jeunesse de Craig Thompson élevé dans le Wisconsin au sein d’une famille modeste de fondamentalistes chrétiens. Atmosphère suffocante du foyer parental où le père n’hésite pas à enfermer la nuit ses garçons turbulents dans un cagibi, traumatisme généré par le fait d’avoir subi des attouchements sexuels, l’enfance de Thompson semble être pavée de violences peu enclines à faire de la chrysalide un joli papillon.

Et pourtant…Je voulais le ciel. J’ai grandi en m’efforçant d’obtenir de ce monde…un monde ÉTERNEL…qui me laverait de ma misère temporaire. Et le monde Thompson va le bouffer en apprenant à se détacher des maltraitances de l’enfance et à aimer la vie porté par l’amour inconditionnel qu’il vouera à Raina. La plume en noir et blanc de l’auteur s’affine alors, les dessins surgissent en pleine page avec une efficacité redoutable, l’émotion submerge. Les petits moments hors du temps, ces instants magiques conservés entre deux amoureux reviennent à l’esprit.

Tout au long du roman, un fil rouge : la couverture (Blanket). La couverture lieu de tous les secrets sous laquelle on se glisse pour mieux se cacher. Celle que l’on tire à soi dans le lit pour faire rager son frère. Celle qui vous protège de la dureté du monde extérieur. Celle en patchwork que vous offre votre amoureuse comme symbole d’une « bulle d’intimité »; intimité tant rejetée par une éducation religieuse castratrice.  Car Blankets vous l’aurez compris est aussi une critique cinglante du dogmatisme religieux qui dans ses extrêmes étouffe tout élan de vie au profit de règles rigoureuses et mortifères.

Quand la découverte de l’amour et la passion du dessin évitent à un homme en devenir l’écueil du fondamentalisme religieux…ça donne Blankets de Craig Thompson, un auteur phare de sa génération et franchement ça réconcilie avec la vie.

blankets
Blankets – Craig Thompson
Casterman écritures – 2016 / réédition
600 pages
27 euros

 

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

Laisser un commentaire

Expo : Albert Renger-Patzsch

Fil d’infos

Archives