Street art : Cherchez l’illustre avec C215

L'illustre -C215

En ce moment et jusqu’au 10 octobre, les rues du Vème arrondissement affichent sur murs et mobilier urbain les figures de grands disparus gisant au Panthéon. Peints par le street artiste Christian Guémy aka C215, ce sont en tout 28 portraits d’hommes et de femmes illustres que le promeneur curieux peut découvrir au fil de ses pérégrinations lors d’un parcours ludique et poétique.

« Illustre! C215 autour du Panthéon! » débute dans la crypte du célèbre monument qui pour l’occasion accueille une exposition sommaire ayant le mérite de présenter la démarche artistique et les techniques utilisées par le graffeur pour créer ses portraits colorés. Munis de bombes et pochoirs qu’il découpe lui même à l’aide d’une lame de scalpel, l’artiste illumine les regards, crée la vie, provoque le mouvement. Une trentaine de petits cadeaux colorés sont ainsi nichés dans les recoins les plus inattendus du cœur de la capitale. Au 176 de la rue Saint-Jacques, en remontant le boulevard Soufflot depuis le Luxembourg, un bref clin d’oeil vers la droite permet de découvrir le portrait poignant de la résistante Berty Albrecht. Un peu plus haut sur le boulevard, à quelques pas du panthéon, le visage un brin sévère du fabuleux Victor Hugo apparaît sur une boîte éclatant de mille « feux ». Au croisement de la rue Clovis et de la rue Descartes, sur une porte de service du Lycée Henri IV, au tour de Toussaint-Louverture, chef de file de la révolution haïtienne, de dévoiler son fier visage de grande figure des mouvements anticolonisliste, abolitionniste et d’émancipation des noirs. Et c’est à gauche en descendant la rue Descartes, dans un porte-menu du restaurant La Méthode mais sans discours, qu’apparaît le philosophe. Un petit détour vers Monge où une boîte-aux-lettres désuète laisse apparaître le visage de celui qui donna le nom à la rue. Quelques mètres à peine, au pied de l’escalier sis rue Jacques-Henri Lartigues, juste au dessus des remugles de pisse laissée par quelques buveurs de bières éméchés, trône Alexandre Dumas. Le périple continue, 8 place Paul Painlevé sur un panneau du square parmi les branches et les feuillus où le brillant mathématicien et homme politique toise le badaud de son œil vif. Et en cette soirée de coupe du monde, la balade s’arrêtera pour moi avec le formidable poète, dramaturge, essayiste et biographe Aimé Césaire dont le visage empli de bonté et d’intelligence irradie au 50 rue Saint-Jacques.

C215

C215


En savoir plus  :

> sur l’artiste : Site internet
> sur la démarche et le parcours : C215 autour du Panthéon

 

Vous aimerez aussi :

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

2 commentaires
  • AuroreVoyage - juillet 21, 2018

    Merci pour ton article ( si bien écrit !) car je n’étais pas au courant. J’ai eu l’occasion de découvrir le travail de C215 à l’été 2017 à la mairie du 13ème, j’aime beaucoup ce qu’il fait.

    • Luzycalor - juillet 21, 2018

      Merci à toi Aurore pour ces compliments :)
      Le parcours et l’artiste valent vraiment la peine d’être découverts.

Laisser un commentaire

Romy Schneider : 3 jours à Quiberon

Fil d’infos

Archives