Cités millénaires : voyage virtuel de Palmyre à Mossoul

Redonner vie à quatre sites mythiques du monde arabe en mettant la technologie au service de la sauvegarde des fabuleux monuments de ce monde, voici ce que l’Institut du Monde Arabe propose en ce moment à tout ceux pour qui la magie d’un voyage virtuel à la découverte de notre patrimoine laisse affleurer la sensibilité. « Ressusciter le temple de Baalshamîn à Palmyre ou encore la mosquée des Omeyyades à Alep, c’est permettre à tous d’en saisir la beauté et de prendre conscience de la valeur et de la fragilité de ce patrimoine », quelques mots du Président de l’IMA et nous voici plongés dans une exposition sans œuvre où de grandes projections entraînent le visiteur au cœur des majestueuses cités antiques. L’ambition étant de donner un accès direct aux monuments, restitués en 3D, afin de mettre en exergue ces vestiges tels qui étaient avant et tels qu’ils sont devenus.

Premier rendez-vous avec Mossoul en Irak dont un gigantesque écran dévoile la physionomie actuelle. Rues éventrées par les bombardements, monuments martyrisés par Daesch, ruines de la mosquée al-Nouri où fut proclamé l’Etat islamique et où seul subsiste un morceau de mirhab. Alors que l’on plane doucement au-dessus, voici que la mosquée toute entière surgit de ses décombres et retrouve virtuellement sa forme originelle. Après Mossoul, Alep, puis Palmyre et Leptis Magna. Dans des petites salles, en parallèle, à l’instant même où le phénix architectural renaît de ses cendres, l’humain parle. Vivre sous les bombes, chaque instant avoir peur pour sa vie, apprendre à courir avant d’apprendre à marcher, un quotidien que l’on ne souhaite à personne. « Les gens étaient d’abord préoccupés par l’humain, puis, quand la situation s’est améliorée, on a compris que l’on perdait une partie de notre histoire, de notre patrimoine… On ne peut vivre mieux que dans son propre pays ». Des témoignages émouvants viennent s’ajouter à la reconstruction virtuelle sur grand écran.

L’immersion visuelle conduite en collaboration avec Ubisoft – un des leaders mondiaux de la création de jeux vidéo qui s’est appuyé sur l’exploitation inédite des données d’Iconem et le l’Unesco via les technologies émergentes de réalité virtuelle – s’achève par une expérience extraordinaire où le visiteur muni d’un casque se retrouve transporté au cœur de 6 lieux emblématiques que sont le temple de Baalshamîn à Palmyre (Syrie), le souk d’Alep (Syrie), les souterrains de Nabi Younes à Mossoul (Irak), l’église Notre-Dame de l’Heure à Mossoul, la mosquée al-Nouri à Mossoul et la basilique de Leptis à Magna (Lybie).

Une plongée dans les hauts lieux du patrimoine mondial de l’humanité pour sensibiliser aux enjeux de la préservation des richesses fragiles de notre monde. Et au-delà du monde arabe, c’est sur l’évocation des menaces planant sur le patrimoine mondial que se clôt l’exposition.

En savoir plus…

Exposition numérique Cités millénaires : voyage virtuel de Palmyre à Mossoul
du 10 octobre 2018 au 10 février 2019
Institut du Monde Arabe
Métro : Jussieu (ligne 7)
Salle d’exposition (niveau 1 et 2)
Horaires : du mardi au vendredi de 10h à 18h / Samedi et dimanche : 10h/19h
Plein tarif : 12 euros/ tarif réduit : 10 euros
Gratuit pour les moins de 18 ans

Attention soirée spéciale : Le vendredi 9 novembre de 19h00 à 23h00, l’IMA propose une Nocturne « Cités millénaires » IMA-Ubisoft. En collaboration avec Ubisoft, plongez dans l’aventure du voyage virtuel au cœur des Cités millénaires. Découvrez l’Egypte antique avec le Discovery Tour by Assasin’s Creed et vivez d’incroyables expériences de réalité virtuelle.
Un « + » pour les jeunes de moins de 26 ans : pendant toute la soirée, l’accès à l’exposition est gratuit! La nocturne se prolonge en musique avec une soirée électro Arabic Sound System de 23h à 5h. Toutes les infos sur www.imarabe.org. Accès gratuit dans la limite des places disponibles. 

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

Laisser un commentaire

Nouveau : Expo Alfons Mucha au Musée du Luxembourg

Fil d’infos

Archives