Escape Game au Louvre

La mode est à l’Escape Game. De Opéra à Invalides en passant par Vaux-le-Vicomte et son Styx en souterrain, tous les monuments classés, prestigieux, les lieux insolites n’hésitent pas aujourd’hui à proposer au public ces chasses au trésor géantes mêlées de jeux de rôles ayant pour maîtres mots l’observation, la logique, la déduction. Car l’Escape Game consiste principalement à résoudre des énigmes en équipe lors de missions ultra-scénarisées pour le plus grand bonheur des Sherlock en herbe.

Celui qui aujourd’hui a retenu mon attention se passe au Louvre. Peut-être parce que cet édifice légendaire attise particulièrement ma curiosité. Le Louvre, abritant des œuvres au caractère singulier. Le Louvre en coulisses, qui vibre d’une vie aussi agitée que secrète, même la nuit. Quels mystères entourent ce lieu et ses œuvres? Pourquoi en 1911, la Joconde s’est-elle envolée pour réapparaître 2 ans plus tard en Italie?  Comment en 1995 est-il possible qu’un tableau de Turpin de Crissé y soit découpé en plein jour ou qu’en 1999 un Jean-Baptiste Corot y soit carrément décroché sans qu’aucune alarme ne se déclenche? Et Belphegor, hante t-il encore la nuit le département d’égyptologie en faisant onduler sa longue robe noire entre les sarcophages des momies?

Le Louvre la nuit, le Louvre désert, c’est le décor rêvé pour les plus étranges fascinations. Un dédale de couloirs et apparaît la réserve de tableaux. Qu’abrite t-elle dans son capharnaüm? Des œuvres majeures jalousement gardées? Le Louvre, un lieu unique. Un musée dans une forteresse médiévale devenue Palais royal, composé de couloirs, salons, cours, galeries, portes dérobées, escaliers, plafonds ornés de fresques et murs lambrissés. Le Louvre, qui a connu une tripotée de règnes et des épisodes macabres. Point de départ du grand massacre religieux de la Saint-Barthélémy, cet apocalypse funèbre dans laquelle se déchaînera une barbarie sans nom contre les protestants. Le Louvre, enfin, source d’inspiration artistique, décoré par les meilleurs (Delacroix, Braque, Girardon…), bâti par les plus grands (Lescot, Le Vau, Lefuel), imaginé dans ses secrets par les esprits les plus fous et par là même devenu oeuvre de fiction objet de polémique dans le Da Vinci Code de Dan Brown.

C’est donc dans ce lieu mythique que l’agence Anima a déposé son projet, nom de code « Exodus » depuis octobre 2018. Les couloirs du temps – épisode 1 : mises à l’abri durant l’Occupation, des dizaines d’œuvres majeures n’ont toujours pas repris leur place dans les galeries du Louvre. Classé Secret Défense en 1955, le Projet Exodus est relancé. Il serait à l’origine de leur disparition, mais les rumeurs évoquent l’existence d’un autre espace-temps au sein du prestigieux musée parisien…La porte du temps serait-elle dans le Musée? Un sac de matériel, des documents hétéroclites, une valisette cadenassée, et nous voilà partis dans l’aile Richelieu pour 2 heures d’exploration en immersion et en groupe restreint.

Pour l’équipe d’Anima, un Escape Game au Musée du Louvre s’imposait. Une aventure qui répond non seulement à l’attente des joueurs mais aussi à l’envie de continuer à développer une offre mêlant culture et ludique en dit Isabelle, directrice de l’Agence.  Alors à vos crayons et dons d’observation, c’est par ici.

En savoir plus sur les Escape Game

Le Bonbon a recensé pour vous le « Top des Escape Game les plus cool de Paris »

 

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

Laisser un commentaire

Nouveau : Expo Alfons Mucha au Musée du Luxembourg

Fil d’infos