La ballade de Buster Scruggs – Joël & Ethan Coen

Un régal que cette ballade composée de 6 fables consacrées à une histoire différente de l’Ouest américain. Une mise en scène géniale pour un hommage sombre et délirant mais surtout profond et sardonique au genre « western ». Le premier conte plante le décor : un cow boy sadique au visage angélique se dandine vers de nouveaux horizons « poker » en traversant le désert. Accompagné de sa fidèle monture, ce pistolero d’opérette fait pourtant preuve d’une dextérité et d’une imagination incroyable lorsqu’il s’agit de dégainer son six coups (ou celui des autres) pour laver son honneur. Un burlesque à la Léone jubilatoire ponctué par un duel final auquel on ne peut plus s’attendre.

Jouant sur le terrain de la répétition dans la presque totalité des scénettes, les Frères Coen arrivent pourtant à surprendre par le cynisme de la chute générant même parfois une situation anxiogène. A la carte : violence, vengeance, vénalité saupoudrées d’une bonne dose d’humour. Pas question de défendre la veuve, ni l’orphelin; d’ailleurs les jeunes femmes finissent clamsées, les enfants noyés. Mais finalement que dire de plus sans déflorer? Je vous invite vraiment à voir ce petit bijou sur Netflix qui décidément produit encore de bien belles choses.

Mention spéciale à deux des fables : Meal Ticket dans laquelle Liam Neeson joue le rôle d’un forain désenchanté et désargenté qu’aucune morale n’empêche de dormir. Un final dantesque. Et All Gold Canyon avec un fabuleux Tom Waits pugnace en chercheur d’or.

Alors si vous êtes conquis, n’hésitez plus et si le cœur vous en dit laissez-moi en commentaires vos impressions.

Partager sur
A propos de l'auteur

Luzycalor - traduire lumière et chaleur - est le blog d'une petite curieuse adepte de cinéma, musique, littérature et culture urbaine en tout genre. Vaste champ d'investigation isn't it? Parce que si culture s'étale comme confiture, les deux ont en commun un petit goût sucré dont on devient très vite addict. Bienvenue dans mon univers, ce monde vu de ma fenêtre!

2 commentaires
  • Olivier - novembre 23, 2018

    Géniale cette production. Un casting impec, un humour décalé, un format court parfaitement adapté. Franchement pour ceux qui aiment l’univers des Coen il faut foncer!

  • AuroreInparis - novembre 23, 2018

    Complètement d’accord avec toi. Moi ce qui m’a le plus saisi c’est la beauté de la photographie. Cahque plan est un vrai tableau de maître; Ce film est magnifique.

Laisser un commentaire

Nouveau : Expo Alfons Mucha au Musée du Luxembourg

Fil d’infos